Se connecter S’abonner

Suez enterre la hache de guerre avec Veolia

Suez et Veolia sont enfin parvenus à se mettre d’accord sur le projet de création du nouveau leader mondial de la transformation écologique. Pour cela, Veolia accepte de relever de 18 euros à 20,50 euros par action le prix de son OPA sur Suez.

Suez
Crédits : Photothèque Veolia – Olivier Guerrin

Enfin ! Après 7 mois d’une lutte acharnée, Veolia et Suez ont signé ce week-end la paix des braves. Suez a accepté de se faire racheter par son ennemi juré Veolia contre un relèvement signification du prix de l’OPA de 18 à 20,5 euros par action, l’abandon de toutes les poursuites engagées par chacun des deux groupes et la cession d’un périmètre d’actifs appartenant au numéro deux mondial pour faciliter la validation de l’opération par les autorités de la concurrence. Cette acquisition coûtera 1,3 milliard de plus à Veolia. Son soutien, à l’unanimité, par le conseil d’administration de Suez permettra de lever les obstacles humains et juridiques pour accélérer l’intégration et dégager au final davantage de synergies que prévues. L’attractivité financière de l’opération pour Veolia n’est donc absolument pas remise en compte et le marché ne s’y est pas trompé en saluant l’accord par une forte hausse de l’action.

Un effet positif de plus de 40% sur le bénéfice net par action de Veolia

L’effet positif de de ce rachat sur le bénéfice net par action de Veolia a en effet été estimé à plus de 40% à l’horizon 2023. Dans le détail, Suez s’est engagé bien évidemment à désactiver la pilule empoisonnée représentée par la création de la fondation néerlandaise dans laquelle devaient y être logés les actifs eaux France. Ces derniers feront partie d’un périmètre élargi aux activités de déchets solides en France et eau dans certains pays (Italie, République Tchèque, Afrique, Asie Centrale, Inde et Australie). Ils constitueront un « nouveau » Suez doté d’un chiffre d’affaires de 7 milliards d’euros qui sera détenu par les fonds Meridiam, Ardian, Global Infrastructure Partners et la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC). Le reste de l’ancien périmètre de Suez sera donc racheté par Veolia.

Le nouvel ensemble deviendra le leader mondial de la transformation écologique avec un chiffre d’affaires de 37 milliards et capable de rivaliser avec la concurrence chinoise et autres pour imposer son expertise environnementale sur des segments à forte valeur ajoutée.

Nos conseils : apportez les titres Suez à l’OPA à 20,5 euros à l’ouverture de l’opération (code : FR0010613471) et achetez Veolia à 23,5 euros (code : FR0000124141) pour viser un objectif de cours de 28 euros.