Se connecter S’abonner

Retour sur la tech américaine avec un tracker

Après une correction de près de 20% depuis ses derniers records historiques atteints fin novembre, la référence américaine retrouve des couleurs depuis quelques séances à la faveur des bons résultats d’Apple et de Microsoft ainsi qu’à une détente sensible des ratios de valorisation.

Fintech banque sécurité données
Crédits: iStock.

Soyons contrariants en conseillant de revenir sur la tech américaine. Au moment où tous les experts ne jurent que par les valeurs cycliques et à faibles multiples de valorisation, il n’est pas inintéressant de commencer progressivement à revenir sur l’indice Nasdaq. Celui-ci a déjà corrigé de 20% entre les deux extrêmes, le record historique de 16212 points inscrit le 22 novembre et les récents plus bas atteints le 24 janvier à 13094 points qui correspondent à peu de choses près avec un support graphique situé à 12962 points.

Le mouvement de correction a eu le mérite de dégonfler sensiblement les ratios de valorisation de la tech américaine. Revenu à 28,7 et 24,3 fois les profits estimés pour cette année et 2023, l’indice est désormais en ligne avec un multiple de long terme de 28,2 fois observé sur la période 2014-2020 tandis qu’en tenant compte de la dynamique de croissance des profits, le fameux PEG ratio de 1,48 et 1,25 fois pour cette année et 2023 est inférieur au niveau moyen de 1,73 fois.

Le tracker est éligible au PEA

Loin de nous l’idée de dire que la vague de prises de bénéfices est terminée mais la thématique de la tech américaine ne doit pas être complètement mise de côté. D’abord parce que les fameux Gafam disposent de solide business model générateur d’importants flux nets de trésorerie et de fortes croissances des profits et profitent de la numérisation et de la digitalisation de l’économie mondiale. Pour l’instant, les résultats de Microsoft et d’Apple n’ont pas déçu et la visibilité demeure excellente.

Ensuite, un durcissement trop brutal de la politique monétaire américaine est susceptible de peser sur la croissance et de créer de l’incertitude qui pourrait inciter les investisseurs à revenir sur les valeurs de croissance comme le luxe ou la tech. Nous proposons ainsi le lyxor PEA Nasdaq 100 qui figure déjà au portefeuille des autres produits de diversification de la lettre. Ce tracker vise à répliquer la trajectoire de l’indice américain composé d’Apple, de Microsoft, d’Amazon, de Facebook (devenu Meta), de Tesla et d’Alphabet comme principales capitalisations. En recul de près de 10% depuis le début de l’année, le tracker sort de trois années exceptionnelles avec des hausses de 36,6% l’an dernier, de 36,1% en 2020 et de 41,4% en 2019. Son avantage est d’être éligible à un PEA (plan d’épargne en actions).

Notre conseil : achetez un ETF Lyxor PEA Nasdaq 100 (code : FR0011871110) ; prix : 52,82 euros