Se connecter S’abonner

Ubisoft Entertainment, l’opération de Tencent fixe une valeur de référence à 80 euros

Avec la montée du groupe chinois Tencent dans le capital de la holding de tête de l’éditeur de jeux vidéo français, le titre a perdu son caractère spéculatif. Au grand dam des marchés. Mais les nombreux lancements de jeux à venir devraient soutenir la croissance des résultats au cours des prochains exercices.

Crédit : Getty Images

La montée en puissance de Tencent chez Ubisoft est d’abord une bonne affaire… pour la famille Guillemot, fondatrice de l’éditeur de jeux vidéo français. Le géant chinois investit 300 millions d’euros (dont 200 millions d’acquisition de titres et 100 millions d’augmentation de capital) dans Guillemot Brothers Limited, holding de tête d’Ubisoft, dont la famille garde le contrôle, ce qui valorise l’action cotée 80 euros, soit près du double du cours avant l’annonce.

Autre bonne nouvelle pour la fratrie bretonne, Tencent « consent un prêt à long terme, sans sûreté, à Guillemot Brothers Limited, lui permettant de refinancer sa dette et d’apporter des ressources financières supplémentaires utilisables pour monter au capital d’Ubisoft ». Le concert des fondateurs de la société s’élargit à Tencent et pourra augmenter sa participation jusqu’à 29,9% (contre 19,8%). Pour sa part, le groupe chinois, déjà détenteur de 4,5% du capital, est autorisé à monter jusqu’à 9,99%, mais pas au-delà avant huit ans. Il ne pourra pas vendre ses titres avant cinq ans.

L’attrait spéculatif se réduit

Ces annonces ont reçu un accueil glacial du marché (- 17% le jour de l’annonce), qui voit surtout s’éloigner la perspective d’une OPA sur Ubisoft. L’attrait spéculatif se réduit, mais l’opération traduit malgré tout l’intérêt de Tencent pour l’éditeur et son riche portefeuille de marques (Assassin’s Creed, Far Cry, Watch Dogs, Just Dance…). Les deux groupes poursuivent en outre leur collaboration dans le cadre d’un partenariat portant sur le développement de jeux sur mobile et sur le lancement en Chine de titres d’Ubisoft sur PC. Pour relancer l’action, l’éditeur français va désormais devoir se montrer à la hauteur des attentes. Il prévoit dès l’exercice en cours une croissance « significative » des ventes (le consensus table sur + 12%), mais un résultat opérationnel stable, autour de 400 millions d’euros. Le ralentissement des investissements et de la hausse des coûts doit permettre une forte amélioration de la rentabilité au cours du prochain exercice.

Notre conseil : Acheter Ubisoft Entertainment à 27,50 euros pour viser un objectif de cours de 50 euros, compte tenu de la faible valorisation du titre (en termes de valeur d’entreprise sur excédent brut d’exploitation, elle est inférieure de moitié à sa moyenne sur cinq ans) et des nombreux lancements attendus dans les prochains mois. Code Isin : FR0000054470.