Se connecter S’abonner

Inflation US : rebond du dollar, de l’or… et du bitcoin

Le dollar américain montait mercredi face à l’euro alors que l’inflation américaine a atteint un niveau inégalé depuis novembre 1990, ravivant le débat sur une éventuelle action de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Wall Street

Par rapport à octobre 2020, les prix ont augmenté de 6,2% contre 5,4% en septembre aux États-Unis, selon l’indice des prix à la consommation (CPI). C’est la plus forte hausse enregistrée depuis fin novembre 1990, a précisé le département du travail dans un communiqué.

« La Fed (Réserve fédérale américaine) a indiqué qu’elle se concentrait sur l’emploi, mais ce chiffre va mettre la pression à ses membres », commente Fiona Cincotta, analyste de City index.

La Fed a engagé la diminution graduelle de son programme de rachats d’actifs, mais son président Jerome Powell a pour l’instant écarté une hausse des taux dans les prochains mois.

La hausse des prix n’est pas limitée aux États-Unis : en Chine, l’indice PPI, qui mesure le coût des marchandises sorties d’usine, a connu le mois dernier une augmentation plus importante que prévue, à +13,7% sur un an, d’après le Bureau national des statistiques (BNS).

Et en zone euro, l’inflation allemande a été confirmée à 4,5% sur un an en octobre, au plus haut depuis 1993, selon l’institut fédéral de statistiques.

Les investisseurs se replient donc vers l’or, valeur refuge contre l’inflation, commente Neil Wilson, qui remarque qu’après un bond temporaire du dollar, le métal jaune « est le seul à rester en hausse ».

L’once d’or s’échangeait pour 1.860,50 dollars, en hausse de 1,56% sur la séance, dépassant les 1.850 dollars pour la première fois depuis le mois de juin.

Le volatil bitcoin, que certains investisseurs estiment également être un moyen de se protéger de l’inflation, prenait pour sa part 0,9% à 68.363 dollars, après avoir touché un nouveau plus haut historique à 68.992 dollars.