Chèque énergie: qui peut bénéficier de cette aide?

Le chèque énergie permet aux particuliers, quel que soit le combustible qu’ils utilisent, de régler une partie de leurs factures d’énergie ou de réaliser des travaux de rénovation énergétique de leur logement. Mode d’emploi.

©iStock

4 millions de ménages aux revenus modestes sont sur le point de recevoir une nouvelle aide destinée à les aider à régler leurs factures : le chèque énergie. Ce dispositif remplace depuis le 1er janvier les tarifs sociaux, cantonnés à l’électricité et au gaz naturel. Le chèque énergie, lui, aide au financement d’une partie des dépenses engagées pour toutes les énergies : gaz, électricité mais aussi fioul domestique, bois, propane, biomasse…

BON PLAN >> Mieux Vivre Votre Argent va faire baisser vos factures de gaz et d’électricité !

Par ailleurs, le chèque énergie, peut aussi être utilisé pour financer certains travaux destinés à améliorer l’efficacité énergétique des logements, comme l’isolation des murs et de la toiture, ou l’achat d’une chaudière à haute performance énergétique. Ces derniers devront toutefois répondre aux critères du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite).

Quand arrive le chèque énergie ?

Le chèque énergie va être envoyé aux bénéficiaires à compter de ce lundi 26 mars par voie postale. Il arrivera dans les boites aux lettres en fonction des délais d’acheminement du courrier.

Qui va recevoir un chèque énergie ?

Cette nouvelle aide est destinée aux ménages aux revenus modestes dont le revenu fiscal de référence (RFR) indiqué sur leur avis d’imposition (ou Asdir) ne dépasse pas certains plafonds. Les foyers peuvent tester leur éligibilité en réalisant une simulation sur le site officiel Chequeenergie.gouv.fr.

Pour le recevoir, il n’y a aucune démarche à effectuer. L’identification des personnes concernées est réalisée automatiquement par l’administration fiscale. Attention, même si vous ne touchez aucune rémunération, vous devez avoir déposé votre déclaration de revenus à votre centre des finances publiques (ou sur Internet sur impôt.gouv.fr) l’année précédente.

Quel est son montant ?

Le montant du chèque énergie est déterminé selon les revenus du foyer et sa composition. Il peut aller de 48 € à 227 €. 69% des personnes qui le recevront toucheront au moins 144 euros, soit un petit coup de pouce au regard des dépenses annuelles engagées réellement, qui s’élevaient, selon les dernières estimations (2015) à 1.681 €. 

Par ailleurs, les bénéficiaires du chèque énergie profitent aussi d’une gratuité totale de mise en service de leur nouveau contrat d’électricité ou de gaz en cas de déménagement. Quant aux clients rencontrant des difficultés de paiement, ils bénéficieront  d’une réduction des frais facturés pour un déplacement d’un agent d’Enedis ou de GrDF pour intervenir sur le compteur après une coupure de fourniture ou une réduction de puissance, du maintien de la puissance électrique pendant la trêve hivernale (1er novembre au 31 mars). Ils seront aussi dispensés des frais liés aux rejets de paiement.   

Comment utiliser le chèque énergie ?

Tout dépend du mode d’énergie que vous utilisez :

  • Pour le gaz et l’électricité: vous devez faire parvenir le chèque énergie à votre fournisseur, soit par courrier postal en y joignant vos coordonnées client, soit  en ligne sur le site officiel du chèque énergie. Avec cette dernière option, le montant du chèque énergie est crédité sur le compte client et sera débité sur le ou les prochaines factures. A cette même adresse, vous pouvez aussi demander à ce que le chèque énergie vienne automatiquement en déduction de vos factures durant les prochaines années. Vous ne le recevrez donc plus à domicile et vos factures seront donc automatiquement réduites. 
  • Pour l’achat de fioul domestique, de bois, de GPL…: le chèque énergie sert à régler directement le fournisseur lors de l’achat. Attention, il faut le « dépenser » en une seule fois car aucun report n’est possible. 
  • Pour le financement de certains travaux d’amélioration énergétique du logement réalisés par un professionnel certifié « Reconnu garant de l’environnement » (RGE) : le chèque énergie peut être utilisé pour régler une partie de la facture. Il peut aussi être transformé en « chèque travaux » valable deux ans supplémentaires avant sa fin de validité, le 31 mars de l’année suivant sa réception.

A noter : le chèque énergie a une durée de validité limitée : jusqu’au 31 mars de l’année suivant son émission. Sa date limite d’utilisation est inscrite dessus.

Sur le même thème

Chèque énergie Prix de l'électricité Prix du gaz

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique