SCPI : un marché qui pèse désormais 65 milliards d’euros

La capitalisation du secteur a doublé en seulement cinq ans, témoignant du succès grandissant de ces produits d’investissement immobilier auprès du public

65 milliards d’euros. Telle est la capitalisation du marché des SCPI d’après les dernières statistiques publiées par l’Aspim et l’IEIF. Autant dire que la pierre papier ne peut plus être considérée comme un secteur de niche.

A la faveur d’une collecte de 8,6 milliards d’euros en 2019 (plus de la moitié de la collecte cumulée du Livret A et du LDDS), la capitalisation a progressé de 16,9% (+9,4 milliards d’euros) en une année seulement. Une tendance qui n’a fait que confirmer la pente empruntée les années précédentes.

21% des encours du Livret A

Preuve supplémentaire du succès impressionnant des SCPI auprès du public, leur capitalisation a doublé en cinq ans. A titre de comparaison, les SCPI atteignent aujourd’hui un volume qui représente 21% des encours du Livret A et 17,5% des investissements des Français en unités de compte dans les contrats d’assurance-vie.

A LIRE >>> Placements: comment éviter une arnaque à la SCPI ?

C’est le segment de l’immobilier d’entreprise qui en a essentiellement profité. SCPI de bureaux, de commerces, diversifiées ou spécialisées ont vu leur capitalisation passer de 29,2 à 61 milliards d’euros entre 2014 et 2019 (+108%). Tant et si bien que ce domaine compte aujourd’hui pour 94% du marché.

Les SCPI résidentielles sont de leur côté restées un segment de niche avec une capitalisation maintenue autour de 4,1 milliards d’euros ces dernières années.

Pourquoi un tel engouement ?

Les raisons du succès sont assez simples à comprendre. Le développement de l’offre de SCPI a facilité l’accès aux investissements immobiliers. Un argument de poids pour une population d’épargnants français historiquement attachés à la pierre.

En parallèle, les SCPI ont tiré profit de leurs rendements presque insolents. En dépit de la baisse des taux, les SCPI ont su maintenir des performances de haut rang. Sur les dix années écoulées, leur rendement moyen n’a jamais chuté en dessous des 4,35%. Mieux encore, il est reparti à la hausse en 2019 (4,4% selon l’Aspim et 4,51% d’après FranceSCPI.com) dépassant même les 5% dans certaines catégories (SCPI diversifiées).

A LIRE >>> SCPI : le rendement moyen a gagné 16 centimes en 2019 !

Bien entendu, la réussite des SCPI a aussi fait naître des interrogations. Les gérants de SCPI pourront-ils continuer à investir dans de bonnes conditions une collecte croissante ? Ne va-t-on pas vers un engorgement du marché ? Les rendements ne risquent-ils pas d’en faire les frais ?

Pour l’heure, les voyants restent au vert. Les SCPI ont su absorber la collecte en diversifiant leurs placements et en allant explorer des marchés étrangers (notamment l’Allemagne). Les taux d’occupation témoignent par exemple de leur bonne santé. Ceci étant, les épargnants ne doivent pas oublier que les SCPI demeurent des investissements risqués dont le rendement et le capital ne sont en rien garantis.

Sur le même thème

SCPI

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique