Le chômage partiel sera maintenu à taux plein dans certains secteurs après le 1er juin

Le chômage partiel restera pris en charge à taux plein dans l’hôtellerie, la restauration et le secteur événementiel après le 1er juin.

Ce dispositif garantit le versement de 70% du salaire brut, soit 84% du salaire net. Crédit : Vincent Loison/SIPA

La ministre du Travail a annoncé lundi 4 mai sur BFM TV que le chômage partiel sera pris en charge à taux plein dans certains secteurs après le 1er juin. Muriel Pénicaud a précisé que la restauration, l’hôtellerie, l’événementiel « et une bonne partie du secteur culturel » étaient concernés.

Plus de 11 millions de salariés du privé bénéficient actuellement du chômage partiel. Ce dispositif garantit le versement de 70% du salaire brut, soit 84% du salaire net, et 100% pour le smic. L’indemnisation est calculée sur la base de 35 heures par semaine, sauf si la convention du métier en dispose autrement, comme c’est le cas pour l’hôtellerie et la restauration. L’État et l’assurance-chômage remboursent intégralement la somme aux employeurs, dans la limite de 4,5 le smic. Le coût du chômage partiel pourrait s’élever à 26 milliards d’euros sur deux mois de confinement selon Marianne.

Après le 1er juin, les autres entreprises devront donc assumer « une petite partie » des salaires de leurs employés qui resteront en chômage partiel. L’État devrait progressivement rembourser les entreprises à moins de 70% de leur rémunération. « On est en train de discuter de proportions, mais qui restent raisonnables », a précisé Muriel Pénicaud.

À LIRE>> Chômage partiel, frais de notaire, tarifs du gaz… Les changements pour votre budget au 1er mai

Les parents devront produire un justificatif pour rester en chômage partiel

Pour les parents, le dispositif de chômage partiel va changer après le 1er juin : ceux qui ont des enfants de moins de 16 ans et qui voudront rester en activité partielle devront présenter une attestation de l’école de leurs enfants, si ces derniers ne peuvent être accueillis dans leurs établissements.

Sur le même thème

assurance chômage chômage Coronavirus

Réactions et commentaires

Sur la même thématique