Déconfinement: 400 000 commerces vont pouvoir rouvrir lundi 11 mai

Le ministre de l’Économie et des Finances a confirmé la réouverture des commerces non-alimentaires lundi 11 mai, soit 400 000 entreprises, fermées depuis deux mois.

La réouverture des commerces est toutefois conditionnée au respect de strictes règles sanitaires. Crédit: ALLILI MOURAD/SIPA

Lors de la présentation du plan de déconfinement du gouvernement, Bruno Le Maire a confirmé la réouverture le 11 mai de tous les commerces non-alimentaires, fermés depuis le milieu du mois de mars, à l’exception des cafés et restaurants. Le ministre de l’Économie et des Finances a parlé de « 400 000 entreprises, qui représentent 875 000 emplois », et il a ajouté : « la vie sociale et économique va pouvoir redémarrer ».

Dans les détails, ce sont 77 000 salons de coiffure et 15 000 fleuristes qui vont pouvoir redémarrer leur activité après deux mois d’arrêt, en raison de la fermeture administrative due à l’épidémie de coronavirus, même si certains ont continué leur activité partiellement en proposant la livraison à domicile ou le retrait de commandes en magasin.

Les commerçants pourront exiger le port d’un masque de protection

La réouverture des commerces est toutefois conditionnée au respect de strictes règles sanitaires : garder une distance d’un mètre entre les clients, comme c’est déjà le cas pour les magasins alimentaires, et instaurer une densité d’un client pour quatre mètres carrés au maximum. Les clients pourraient être obligés de porter un masque pour entrer dans les magasins, si le propriétaire l’exige.

Cette réouverture ne concerne pas les centres commerciaux de plus de 40 000 mètres carrés en Île-de-France, précise Le Figaro, alors que dans les autres départements, ces surfaces pourraient rouvrir avec l’accord du préfet. Le Forum des Halles à Paris, par exemple, ne pourra toujours pas accueillir de clients le 11 mai.

Le fonds de solidarité pour les petites entreprises est prolongé jusqu’à fin mai

Bruno Le Maire a assuré jeudi 7 mai de la présence de l’État « aux côtés des entrepreneurs » lors du déconfinement. Le ministre de l’Économie a confirmé la prolongation du fonds de solidarité pour les petites entreprises et les indépendants jusqu’à fin mai, ainsi que l’exonération des charges sociales entre mars et mai, pour les PME ayant fermé. En tout, 110 milliards d’euros ont été mobilisés par le gouvernement pour faire face à la crise et soutenir les entreprises et les salariés.

À LIRE>> Coronavirus: Emmanuel Macron parle de « choc massif » concernant l’économie

Les huit semaines de confinement ont eu un impact négatif sur l’économie française avec une contraction du PIB de 5,8% sur le premier trimestre de 2020. Le deuxième s’annonce pire selon Le Parisien. « Nous avons perdu au cours des trois derniers mois beaucoup de croissance et beaucoup d’emplois » a déclaré Bruno Le Maire. « Nous devons donc relancer l’activité économique dans des conditions de sécurité sanitaire maximale pour les salariés » a-t-il encore expliqué lors de la présentation du plan de déconfinement.

Sur le même thème

commerce consommateurs Consommation Coronavirus

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique