Coronavirus : 86% des Français s’inquiètent des conséquences de la crise sanitaire et économique sur les finances publiques

Une étude révèle que si trois Français sur cinq sont prêts à faire des sacrifices pour aider leur entreprise à traverser la crise du coronavirus, ils s’inquiètent d’un ralentissement de la transition écologique.

Les Français souhaitent que le monde change. Crédit: iStock.

Alors que la France est encore secouée par la crise sanitaire et économique du coronavirus, une étude OpinonWay réalisée pour Vos Travaux Eco montre que si les Français s’inquiètent pour la pérennité de leur emploi, ils souhaitent également voir la transition écologique se poursuivre. Ainsi, ils sont sept sur dix à s’inquiéter de la capacité de l’État à poursuivre son action en faveur de la transition écologique, en raison des dépenses engagées pour soutenir les entreprises.

Les entreprises à l’arrêt, avec 12 millions de salariés au chômage partiel, les Français sont bien conscients des difficultés économiques traversées actuellement par le pays. D’ailleurs, 86% d’entre eux s’inquiètent des conséquences de la crise sanitaire et économique sur les finances publiques.

En découle une crainte importante concernant leurs possibles effets sur la fiscalité et les impôts (83%). Ils sont également 83% à être préoccupés par l’impact de la crise sur l’économie française et la capacité des entreprises à rebondir. Dans ce contexte, 60% des sondés se déclarent prêts à faire des sacrifices (baisse des salaires, réduction des congés, hausse du temps de travail) pour soutenir leur entreprise et sécuriser leur poste. D’ailleurs, 52% des actifs en fonction déclarent craindre pour la pérennité de leur emploi. 

Les Français veulent que le monde change

Pour autant, et si 62% des Français jugent que les mesures gouvernementales mises en place pour secourir les entreprises sont efficaces, ils sont également très nombreux à vouloir que le monde change. Et pour cause, selon l’étude, 91% des Français identifient la circulation intense des personnes et des marchandises au niveau mondial comme des facteurs importants de la diffusion de l’épidémie de Covid-19.

Une large majorité attribue également un rôle important aux conditions de vie propres aux sociétés globalisées dans la propagation du virus. Ainsi, 86% d’entre eux pensent que la surpopulation mondiale et les agglomérations hyper-concentrées ont favorisé la pandémie, tout comme l’évolution de nos modes de vie, marqués par extension de l’habitat humain, l’élevage intensif, la déforestation…

Selon les sondés, la dureté de la crise pourrait avoir des incidences positives sur l’avenir. Ils sont 78% à penser la situation actuelle pourrait favoriser la consommation de produits locaux et de saison et la relocalisation de l’appareil productif français (77%). Les Français imaginent également des effets positifs pour la protection de l’environnement et la lutte contre le changement climatique de façon globale (56%). Ils pensent, notamment, à la pratique forcée du télétravail. Ainsi, 77% d’entre eux citent les nouveaux modes de travail collaboratifs ayant des impacts plus faibles sur l’environnement. 57% évoquent aussi des effets positifs pour les conséquences de l’activité humaine sur le réchauffement climatique et la qualité de l’air, mais également la réduction des voyages longue distance (56%). Plus directement, les Français s’attendent à ce que nos sociétés tirent les leçons de la crise actuelle, afin de réduire notre vulnérabilité à l’égard des conditions biologiques, environnementales et sociales de notre existence (76%).

A LIRE >> Consommation: le bio souvent moins cher en vrac qu’en sachet

Dans la ligne de mire de beaucoup d’entre eux figure la poursuite des actions en faveur de la transition écologique et la lutte contre le dérèglement climatique. Aussi, 68% des sondés espèrent que l’État sera capable de maintenir les aides à la rénovation énergétique, quand 66% souhaitent qu’il poursuive son action pour la transition écologique.

Sur le même thème

bio Coronavirus ENVIRONNEMENT Rénovation bien immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique