Immobilier: la demande locative a rapidement repris au déconfinement

La demande de logements en location a repris rapidement au début du déconfinement selon une étude de Homepilot.

Avant le confinement, la start-up recevait 12 demandes de visites par jour et par logement, contre 18 demandes le 11 mai. Crédit: iStock.

Les ménages et les professionnels de l’immobilier ont dû suspendre leurs projets à la mi-mars, en raison du confinement sanitaire lié au coronavirus. Dès le premier jour du déconfinement, le 11 mai, la demande locative a atteint un record, selon Homepilot. L’agence de gestion locative en ligne a enregistré une hausse de 47% des demandes de visites sur ses annonces de location à Paris par rapport à la période d’avant le confinement et pour des logements comparables.

Avant le confinement, la start-up recevait 12 demandes de visites par jour et par logement, contre 18 demandes le 11 mai. Ensuite, la demande s’est stabilisée à 15 visites par jour et par logement. Le co-fondateur de Homepilot précise que cette forte hausse de la demande locative « traduit un effet de rattrapage des projets locatifs (…) », mais « l’effet devrait s’estomper pour atteindre un niveau normal d’ici quelques semaines », écrit Gilles Bourcy. Il s’attend également à une forte hausse du nombre de préavis d’ici quelques semaines.

Le nombre de visites quotidiennes augmente surtout pour les T2 et les T3

Dans les détails, la hausse de la demande locative concerne surtout les logements de deux et trois pièces parisiens. Le nombre de visites quotidiennes a augmenté entre le 11 et le 17 mai, de 52% pour les T2 et de 65% pour les T3, contre 27% seulement pour les studios. Gilles Bourcy en déduit qu’ « après les semaines de confinement et prévoyant qu’ils passeront plus de temps chez eux, les locataires sont nombreux à rechercher des logements plus grands et plus confortables. »

À LIRE>> Immobilier: la reprise des chantiers du bâtiment, enjeu majeur pour le gouvernement

Le nombre de dossiers déposés par logement augmente aussi depuis la fin du confinement, constate Homepilot, de 27%. Les locataires seraient ainsi plus pressés pour faire aboutir leur projet de recherche. « ​En région parisienne les locataires attendent généralement d’avoir trouvé un nouveau logement avant de poser leur préavis de départ. Ainsi, l’offre locative a toujours plusieurs semaines de retard sur la demande. Avec la forte augmentation de la demande locative, nous devrions constater une hausse du nombre de préavis d’ici quelques semaines ​» indique Gilles Bourcy.

Homepilot est une startup lancée en 2017, elle accompagne les propriétaires, de la mise en location à la gestion locative de leur patrimoine. Elle gère plus de 350 millions d’euros d’actifs immobiliers.

Sur le même thème

Coronavirus immobilier Immobilier locatif

Réactions et commentaires

Sur la même thématique