Les dépenses de santé ont chuté en avril selon l’Assurance-maladie

En avril, les dépenses de santé ont fortement diminué en raison du confinement, selon les chiffres de l’Assurance-maladie communiqués lundi 18 mai.

Certaines professions ont connu un arrêt brutal, notamment les dentistes, dont les remboursements ont chuté de 94% en avril par rapport à avril 2019. Crédit: iStock.

Les Français ont diminué leurs frais de santé en avril, les dépenses ayant été stoppées quasi net à la mi-mars par le confinement. Au total, ces dépenses, corrigées des variations saisonnières, ont reculé de 6,5% par rapport à avril 2019. L’Assurance-maladie relève, en revanche, que les dépenses pour les soins infirmiers, les frais liés aux hospitalisations et les arrêts de travail ont, au contraire, augmenté : leurs coûts ont presque doublé, selon les derniers chiffres publiés lundi 18 mai.

Certaines professions ont connu un arrêt brutal, notamment les dentistes, dont les remboursements ont chuté de 94% en avril par rapport à avril 2019, précise la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam). Les kinésithérapeutes ont aussi vu leurs cabinets désertés avec une baisse de 80% de remboursement de frais, ainsi que les laboratoires de biologie médicale, -38%, et les transports sanitaires, -35%. Les médecins spécialistes ont le plus pâti du confinement avec une fréquentation en chute de 53% de leurs cabinets, alors que les généralistes ont connu une baisse modérée de 28%. Ces derniers ont pu rebondir grâce aux téléconsultations. Enfin, les ventes de médicaments dans les pharmacies ont baissé de plus de 10% en avril, après une phase de « stockage » fin mars de la part des consommateurs.

Le nombre d’arrêts maladie a explosé en avril

Par ailleurs, les infirmiers ont enregistré des remboursements quasi-stables, et la facture des hôpitaux publics a même augmenté de 2%, malgré l’interruption des activités chirurgicales. Les établissements privés ont perdu 28% de leurs recettes. Mais ce qui a battu des records en avril, toujours selon la Cnam, c’est le nombre d’arrêts maladie. Les indemnités journalières ont augmenté de 87%. Les arrêts ont explosé, en particulier pour garde d’enfants ou pour les personnes « vulnérables » au coronavirus.

À LIRE>> Les chômeurs partiels sont privés de complémentaire santé

Un bilan sur les arrêts de travail communiqué le lundi 20 avril parlait de 600 000 arrêts maladie prescrits par les médecins aux malades du Covid-19. En tout, l’épidémie de coronavirus avait alors justifié 3,2 millions d’arrêts de travail, la grande majorité d’entre eux pour garde d’enfants.

Sur le même thème

Assurance maladie Coronavirus Frais de santé santé

Réactions et commentaires

Sur la même thématique