Se connecter S’abonner

Chômage: explosion du nombre de demandeurs d’emploi en avril

Avec 843 000 demandeurs d'emploi supplémentaires comptabilisés par Pôle emploi en avril, la France enregistre une nouvelle hausse record.

Depuis 1996, la France n’avait pas connu une telle augmentation du nombre de chômeurs. En avril, Pôle emploi a comptabilisé 843 000 demandeurs d’emploi en plus. Un triste record qui s’explique par un nombre de sorties trop faible, malgré une baisse des entrées.

Selon les chiffres de Pôle emploi, publiés jeudi 28 mai, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A (sans aucune activité) en France enregistre, en avril, sa plus forte hausse : 843 000 par rapport à mars, soit 22,6 %. C’est le plus haut niveau jamais atteint depuis le début de la série en 1996 (4 575 500 personnes). En cause, les sorties des effectifs de Pôle emploi qui ne se font plus, car les embauches sont à l’arrêt.

Forte baisse des sorties

Dans son communiqué, le ministère du Travail souligne que « cette hausse, historique, était prévisible dans la mesure où avril est le premier mois intégralement marqué par le confinement. Elle s’explique par le fait que les personnes qui étaient au chômage en mars le sont toujours en avril : chaque mois, ce sont environ 550 000 personnes qui entrent et 550 000 personnes qui sortent de Pôle emploi ».

Or, en raison de la crise sanitaire et du confinement, on constate une forte baisse des sorties ce mois-ci (-34,9% pour les catégories A, B et C). La mise en place du confinement a conduit en effet à des non-renouvellements de mission d’intérim ou de contrats courts ainsi qu’à une baisse des embauches en contrats de courte durée. Dans le même temps, les inscriptions à Pôle emploi ont elles aussi baissé par rapport à mars (-19,1% pour les catégories A, B et C), mais moins que les inscriptions liées à la fin de contrats courts.

Report des catégories B et C

Toujours pour le mois d’avril, le nombre de demandeurs d’emploi en activité réduite (catégories B, C) diminue fortement (-633 600, soit -29,9 %). Ainsi, trois quarts de la hausse du nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A observée ce mois-ci est alimentée par des personnes inscrites en catégories B et C en mars et, au total, l’effectif des catégories A, B, C s’accroît de 209 300 au mois d’avril (soit 3,6 %).

A LIRE >> L’État ne prendra plus en charge que 60% du brut concernant le chômage partiel

Le gouvernement rappelle que Pôle emploi s’est organisé pour faire face à cette situation et met tout en œuvre pour que ces personnes puissent bénéficier de leurs droits et être indemnisées en temps et en heure. Depuis trois mois, la catégorie A totalise 1 065 200 demandeurs d’emploi supplémentaires.