La Bourse de Paris reprend sa marche en avant

L’indice CAC 40 a repris son ascension après avoir marqué une petite pause hier. Il s’adjugeait plus de 2% en début de matinée. Les marchés se montraient rassérénés par l’action de la BCE. Les chiffres de l’emploi pour le mois de mai aux Etats-Unis sont attendus en début d’après-midi.

Les chiffres de l’emploi américain pour le mois de mai seront publiés en début d'après-midi. Ils sont très attendus. Crédit: iStock.

La Bourse de Paris s’adjugeait plus de 2% en début de matinée le vendredi 5 juin, reprenant son ascension interrompue le temps d’accueillir les nouvelles annonces de la BCE et avant les chiffres de l’emploi au mois de mai aux Etats-Unis.

La hausse est au rendez-vous « ce matin dans le sillage de la confirmation que la BCE était prête à tout faire pour relancer l’économie et dans l’attente de la publication des chiffres de l’emploi américain pour le mois de mai 2020 », résume John Plassard, spécialiste de l’investissement chez Mirabaud.

Le taux de chômage de mai aux Etats-Unis pourrait pourtant frôler les 20%. Il montrera l’étendue des dégâts de la pandémie sur la première économie mondiale, secouée par des manifestations antiracistes qui ont remis en lumière les fortes inégalités dans le pays.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis, il y a moins de trois mois, le chômage est passé de 3,5%, son niveau le plus faible depuis 50 ans, à 14,7%, son plus haut depuis 80 ans.

Mais les marchés européens restent ancrés sur l’idée d’une reprise de l’activité économique à la faveur des déconfinemenents. Et la Banque centrale européenne est venue apporter de l’eau à leur moulin en augmentant son programme de soutien de 600 milliards qui viennent s’ajouter aux 750 annoncés mi-mars.

L’action de la BCE saluée

Si la cote parisienne en a profité pour respirer et prendre quelques bénéfices hier, ce nouvel afflux de liquidités est néanmoins une bonne nouvelle pour les investisseurs, au regard des dégâts causés par le coronavirus.

A LIRE>>> François Delrot : « La réussite d’une phase II pour les Biotechs peut entraîner des envolées spectaculaires des titres »

« La BCE est allé au-delà des attentes en augmentant le programme d’achats d’urgence face à la pandémie » et « les marchés ont la confirmation que le soutien de la banque centrale est sur la très longue durée et que tout sera entrepris pour aider à la reprise économique. C’est un succès », a estimé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Du côté des indicateurs, l’Allemagne a pour sa part enregistré en avril la pire chute publiée de ses commandes industrielles depuis 1991.

Aux Etats-Unis, outre le rapport mensuel sur l’emploi américain, l’indice d’activité ISM dans les services aux Etats-Unis est attendu.

Sur le même thème

bourse marchés financiers

Réactions et commentaires

Sur la même thématique