Se connecter S’abonner

Impôts : le point sur la régularisation du prélèvement à la source

Après avoir effectué leur déclaration, certains ménages vont devoir régler un solde. D’autres vont bénéficier d’un remboursement. Mode d’emploi…

La période de déclaration des revenus est désormais terminée, ou presque. Seuls les contribuables qui ont des revenus professionnels bénéficient cette année d’une rallonge jusqu’au 30 juin. Pour les autres, l’heure est venue de tourner la page et de passer à l’étape suivante, celle de la régularisation.

De fait, le prélèvement à la source n’a pas remis en cause cette phase importante du paiement de l’impôt. Cela s’explique aisément. Les ménages ont certes payé un impôt de manière contemporaine en 2019, mais avec un taux (le seul connu à cette époque) correspondant à leur situation fiscale passée. Le taux moyen d’imposition étant directement lié au niveau de revenus, tous les foyers qui ont vu leur situation changer (à la hausse ou à la baisse) l’an passé vont donc devoir passer par la case régularisation. Ce sera aussi le cas pour ceux dont les crédits et réductions d’impôt ont évolué.

A LIRE >>> Déclaration d’impôt 2020: un délai accordé aux bailleurs, indépendants et libéraux

Les personnes qui ont déclaré en ligne ont d’ailleurs été mises au courant de cet écart à solder lors de la validation de leur déclaration électronique. Que va-t-il se passer ensuite ? Tout dépend de l’opération à effectuer.

Vous bénéficiez d’un remboursement

Si l’administration doit procéder à une restitution, vous serez payé sur le compte bancaire indiqué à la DGFiP, à condition que vous lui ayez fourni cette information. Dans le cas contraire, vous recevrez un courrier accompagné d’un chèque.

Cette régularisation devrait intervenir au plus tard en août ou en septembre.

Vous devez régler un solde

Si à l’inverse vous êtres redevable d’un solde d’impôt, vous serez prélevé sur votre compte bancaire. Le prélèvement sera effectué le 25 septembre pour les montants inférieurs à 300 euros. S’il est supérieur à ce seuil, vous serez prélevé en quatre échéances mensuelles, de septembre à décembre.

Un taux ajusté

Bien entendu, comme chaque année, l’administration fiscale va aussi se servir de la déclaration 2019 pour mettre à jour les taux de prélèvement à compter de septembre. Si vos revenus ont augmenté en 2019 et que vous devrez régler un solde à ce titre, votre taux devrait a priori être revu à la hausse pour septembre.