Assurance vie : frais élevés et performances ne vont pas toujours de pair

Une analyse menée par Good Value for Money sur une base de 7.500 unités de compte montre plutôt qu’en moyenne plus les frais augmentent plus la performance est sous pression.

Faut-il miser sur les fonds les plus coûteux en frais pour obtenir de bonnes performances? Pas nécessairement. Crédit : iStock

En matière de gestion, faut-il choisir les fonds aux frais les plus élevés pour obtenir de la performance dans la durée ? Autrement dit, se voir facturer des frais importants offre-t-il une garantie de résultat ?

Pour le savoir, Good Value for Money (GVfM) s’est penché sur la question. Plus précisément, le cabinet d’analyse s’est intéressé aux unités de compte (UC) proposées dans les contrats d’assurance vie en passant en revue les 7.500 fonds suivis dans sa base. Or, les résultats ne vont pas nécessairement dans le sens de la formule populaire selon laquelle « la qualité, ça se paie ».

A LIRE >>> Assurance vie: quels sont les frais facturés par les sociétés de gestion d’actifs?

« Si certaines unités de compte justifient pleinement leur niveau de frais réels au regard des performances obtenues, ce n’est pas toujours le cas », indique d’emblée le communiqué en rappelant que les frais annuels sont de surcroît très variables (par exemple de 0,20% à 3,70% pour les UC actions France).

Afin de pouvoir tirer quelques conclusions, GVfM a abordé la question en déterminant des droites de corrélation pour différentes classes d’actifs proposées sous forme d’UC : gestion flexible, gestion profilée modérée, actions européennes, obligations à haut rendement (high yield).

Un même constat dans toutes les catégories

L’exemple des actions européennes est intéressant. Il indique qu’en moyenne, les UC facturant 1% de frais ont servi une performance annuelle moyenne de 8,04% sur les cinq dernières années. Les UC chargées à 3% n’ont quant à elle dégagé « que » 7,18% par an.

Est-ce un cas isolé ? L’analyse montre que cette corrélation négative entre frais moyens et performance moyenne se retrouve également sur des période plus courtes (3 ans) ou dans les autres catégories.  En résumé, même s’il existe des exceptions, les frais prélevés ont surtout tendance à peser sur la performance servie à l’investisseur et ne sont donc en rien une garantie de résultat.

Sur le même thème

assurance vie

Réactions et commentaires

Sur la même thématique