L’assurance vie boudée à nouveau par les Français en mai

La collecte nette sur l’assurance vie est restée négative au mois de mai en raison surtout de la faiblesse des versements effectués. En cause toujours, le confinement qui a restreint l’activité commerciale et le nombre d’opérations selon la Fédération française de l’assurance (FFA).

Sur l’année écoulée, la collecte nette est négative de l’ordre de 4 milliard d’euros contre un solde positif de 12,7 milliards d’euros sur la même période en 2019. Crédit: iStock.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets. L’assurance vie a encore enregistré au mois de mai une collecte nette négative, de 2,2 milliards d’euros, à l’image des mois de mars et d’avril (2 milliards).

En cause toujours, selon la Fédération française de l’assurance (FFA), « le contexte atypique – confinement jusqu’à la mi-mai, puis déconfinement progressif – qui a restreint le nombre d’opérations et les placements en assurance vie ».

Le montant des retraits s’est élevé à 7,9 milliards d’euros tandis que celui des cotisations versées a atteint 5,7 milliards.

Comme en avril, les retraits se sont inscrits en repli mais de manière mesurée, alors que les dépôts se sont une nouvelle fois effondrés, à moins de 6 milliards contre une moyenne mensuelle de 12,05 milliards d’euros l’an dernier.

Cette situation nous ramène en 2011, où le total des montants épargnés sur les assurances vie par les ménages français fondait mois après mois. .

Sur l’année écoulée, la collecte nette est négative de l’ordre de 4 milliard d’euros contre un solde positif de 12,7 milliards d’euros sur la même période en 2019.

A LIRE>>> Assurance vie : les mesures liées à la loi Pacte

Les versements sur les supports en unités de compte, qui représentent 15,5 milliards d’euros depuis le début de l’année, restent stables, à 35 % des cotisations.

Reste à savoir désormais comment les ménages vont se comporter alors que l’activité reprend peu à peu son cours normal. Mais dans un contexte d’incertitudes sur l’avenir et de montée du chômage, ils devraient privilégier le Livret A pour leur épargne de précaution. Au détriment toujours de l’assurance vie.

Sur le même thème

Placements

Réactions et commentaires

Sur la même thématique