Mieux Vivre Votre Argent

Chômage partiel, baisse des impôts aux entreprises : Jean Castex précise le plan de relance

France's new prime minister Jean Castex gives a press conference after he made his first outing in the new job in X-FAB, a semiconductor factory that received extensive government aid to withstand the virus lockdown on its activity in Le Coudray Montceaux, near Paris, Saturday, July 4, 2020. His office chose the X-FAB factory because it's seen as an example of European cooperation and innovation, and the kind of company that will be important to pulling France of out of deep recession and reviving its industrial production. (AP Photo/Francois Mori)/XFM103/20186582437920//2007041815

La présentation du plan de relance du gouvernement aura lieu le jeudi 3 septembre. En attendant, les membres du gouvernement prennent la parole, à la fois pour en esquisser les contours, mais aussi pour mettre en avant les mesures qui ont déjà été prises pendant cette crise sanitaire et économique. Mercredi 26 août, c’était au tour du Premier ministre de s’exprimer, lors de l’université d’été du Medef. « La France a tenu le choc et nous sommes là aujourd’hui pour regarder l’avenir avec confiance », a déclaré Jean Castex.

Le pays où l’aide aux entreprises a été « la plus massive »

Le Premier ministre s’est félicité de la gestion du gouvernement, qui a engagé « plus de 470 milliards d’euros (…) pour sauver, pour cicatriser, pendant cette période ». « C’est en France que l’aide d’urgence aux entreprises a été la plus massive, vous avez bien voulu le reconnaître, comme c’est en France que le revenu des ménages a été le mieux préservé », a-t-il indiqué. Son défi est désormais de consolider l’économie du pays et d’entamer une transformation « de nos manières de faire, de produire, d’administrer et, qui sait, peut-être, de gouverner ».

Jean Castex a précisé que le dispositif de l’activité partielle serait maintenu « au moins » jusqu’au 1er novembre, voire pendant deux ans pour les entreprises concernées par un accord longue durée sur le chômage partiel. Les secteurs fortement impactés par la crise, comme le sport, le tourisme, l’événementiel et la culture, pourront y avoir recours jusqu’à la fin de l’année.

A LIRE >> Économie: la confiance des ménages reste stable mais faible

Baisse de 10 milliards d’euros d’impôts

Devant les membres du syndicat patronal, le Premier ministre a également évoqué la situation des entreprises et promis 10 milliards d’euros annuels de baisse des impôts de production à partir de 2021. L’objectif : « doper la production dans nos territoires ». Par ailleurs, la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) sera divisée par deux. Avec ce plan de relance, Jean Castex envisage un regain de croissance à hauteur de quatre points de PIB tandis que son effet sur « notre ratio de dette sera quasiment effacé dès 2025 », a ajouté Jean Castex.