Le télétravail, une source d’économies aussi pour les salariés

Le potentiel d’économies pour les entreprises du fait du télétravail, substantiel selon une étude, pourrait bénéficier financièrement aux salariés. Explications.

Crédit: iStock.

Une étude d’économistes de la Banque de France révélée par Les Echos montre que les conséquences de la généralisation du télétravail pourraient « être significatives au niveau macroéconomique ». L’immobilier d’entreprise devrait être concerné au premier plan, mais les économies réalisées par les sociétés pourraient rebattre les cartes sur le plan des finances des salariés.

« Le potentiel d’économies est substantiel, mais une part de ces économies de coûts immobiliers pour les entreprises devra probablement être reversée aux salariés, le télétravail entraînant des coûts pour eux, notamment parce que l’aménagement d’un espace de travail à leur domicile sera à leur charge », explique Simon Ray, l’un des auteurs de l’étude cité par le journal économique. Même si, d’un autre côté, « le gain de temps de transport pourrait tempérer les demandes de compensation de la part des employés ».

A LIRE >>> Déconfinement : 73% des salariés aimeraient poursuivre le télétravail

La donne pourrait changer pour certaines entreprises

Reste que le bilan des entreprises pourrait évoluer également. Et si les entreprises propriétaires de leurs locaux sont favorisées à l’heure actuelle sur le plan du crédit par rapport à celles qui ne le sont pas, la donne pourrait changer avec le télétravail alors que le prix des bureaux pourrait baisser.

Enfin, des questions demeurent quant à la productivité. En effet, les entreprises de services devraient pouvoir plus facilement recruter des compétences plus conformes à leurs objectifs, lesquels peuvent habiter plus loin de leur lieu de travail s’ils ne doivent venir que deux ou trois jours par semaine. Mais d’autres entreprises, par peur de ne plus pouvoir innover du fait du manque d’effectifs sur place, pourraient être tentées de fermer la porte au télétravail.

Réactions et commentaires

Sur la même thématique