Mieux Vivre Votre Argent

Immobilier : légère augmentation des loyers au deuxième trimestre 2020

Après être restés stables au premier trimestre, les loyers des résidences principales, louées vides et utilisées comme habitation augmentent de 0,1% au deuxième trimestre. Une légère augmentation qui suit l’évolution constatée par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) sur un an : +0,3% au deuxième trimestre tout comme le précédent. Dans le secteur libre, les loyers augmentent de 0,7% sur l’année, alors qu’ils baissent dans le secteur social de 0,7%, après 0,6% au premier trimestre.

L’Insee base ses calculs à partir des résultats de l’enquête Loyers et charges et de l’étude menée auprès des bailleurs sociaux. Toutes les résidences principales non meublées sont concernées si leur usage principal est l’habitation. Il ne faut pas confondre cette estimation avec l’indice de référence des loyers (IRL).

+2% des prix des loyers des non meublés dans les grandes villes

Pour le site SeLoger, les loyers ont particulièrement augmenté dans les villes de plus de 100 000 habitants. Le site a publié une étude mi-septembre qui fait apparaître une hausse de 2% des loyers pour les logements vides et de 3% pour les meublés, soit 702 euros par mois à payer en moyenne pour les premiers et 744 euros pour les seconds.

A LIRE >>> Loyers à Paris: 80% des annonces de studio sont illégales

Selon l’Observatoire des loyers (OLAP) de l’agglomération parisienne, qui a publié un rapport début septembre, le loyer moyen hors charges a progressé de plus de 16% en dix ans dans le grand Paris, de 2009 à 2019, soit 18,3 euros le mètre carré. L’IRL a augmenté, lui, de 9,8% sur la même période et l’indice des prix à la consommation de 10,5%, note l’Observatoire. Dans l’agglomération, les loyers avaient augmenté de 37% entre 2001 et 2009, et de 40% à Paris.