Se connecter S’abonner

Immobilier : les taux d’usure se redressent au troisième trimestre 2020

Les taux maximaux au-delà desquels les banques ne peuvent délivrer un prêt immobilier remontent dès jeudi 1er octobre.

consommation
Crédit: iStock.

Comme chaque trimestre, le Trésor public publie les seuils de l’usure sous la forme d’un avis au Journal officiel. Ainsi, ils remontent au troisième trimestre 2020, selon l’avis du 25 septembre concernant les crédits immobiliers. Pour les prêts de 20 ans et plus, les taux d’usure sont à nouveau en hausse de 0,11% puisqu’ils s’établissent à 2,68% au quatrième trimestre (ce sont les durées de prêts les plus répandues). La hausse est aussi de plus de 0,10% pour les prêts de dix à 20 ans et pour les prêts à taux variable. Le seuil de l’usure est calculé par la Banque de France qui collecte les taux effectifs moyens pratiqués en juillet, août et septembre dans les établissements de crédit et les sociétés de financement, pour différentes catégories de prêts (crédit à la consommation, prêts immobiliers ou encore crédit renouvelable). Ces taux sont ensuite augmentés d’un tiers et il est interdit pour un établissement de prêter de l’argent au-delà de ces seuils à partir du 1er octobre 2020.

Cette hausse est bien accueillie par les professionnels, comme Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer, qui relève dans Le Figaro que « cette remontée du taux d’usure est liée à la légère remontée des taux de crédit constatée post-confinement, mais aussi probablement à la hausse des frais de dossier pratiqués par les banques ». Cependant, les seniors et les personnes malades restent pénalisés par le taux d’usure, car l’assurance appliquée dans leur crédit immobilier est encore trop importante.

A LIRE >>> Immobilier: la hausse des taux d’usure va faciliter l’obtention d’un crédit

Tous les taux d’usure n’augmentent pas

Concernant les autres crédits, les taux d’usure n’augmentent pas tous. Par exemple, pour les prêts consentis à des consommateurs d’un montant compris entre 3 000 et 6 000 euros, le seuil de l’usure est de 10,16% au 1er octobre, contre 10,52% au 1er juillet. Ils baissent aussi concernant les prêts consentis en vue d’achats ou de ventes à tempérament (achat à crédit de mobilier, électroménager ou encore de high-tech), passant au quatrième trimestre à 2,35%, contre 2,80% au troisième. Les découverts en compte passent de 14,56% à 14,53%.