Se connecter S’abonner

Crédit, épargne, assurance… la liste noire de l’ACPR s’étoffe

Le régulateur vient de publier la dernière mise à jour de sa liste noire des sites ou entités proposant, en France, des propositions frauduleuses de crédits, de livrets d’épargne, de services de paiement et d’assurances.

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) met en garde le public contre de nouvelles propositions frauduleuses de crédits, de livrets d’épargne, de services de paiement et d’assurances. Le régulateur vient de publier la dernière mise à jour de sa liste noire des sites ou entités qui proposent, en France, ces types d’investissements ou de placements sans y être autorisés.

Près de 400 nouveaux sites

Ainsi, l’autorité a identifié 398 nouveaux sites internet ou structures, qui ont été ajoutés à cette liste au cours du troisième trimestre 2020. Soit pas moins de 720 depuis le 1erjanvier 2020. Il ne s’agit pas d’une liste noire exhaustive, dans la mesure où de nouveaux acteurs non autorisés apparaissent régulièrement, notamment sur internet, fait savoir l’ACPR. Dès lors, si le nom d’un site ou d’une entité n’y figure pas, cela ne signifie pas pour autant que celui-ci est autorisé à proposer des produits bancaires ou des assurances en France.

Pour rappel, la première vérification à effectuer pour se protéger des offres frauduleuses est de s’assurer que son interlocuteur est autorisé à proposer des produits bancaires ou des assurances, en consultant le site de l’Orias. Cet organisme est en effet chargé de tenir le registre des intermédiaires en assurance, en banque ou en financement participatif. Pour les produits financiers, consulter le registre des agents financiers (Regafi) ainsi que les listes des organismes d’assurance agréés en France ou bénéficiant d’un passeport européen, précise l’ACPR.

Retrouvez la liste noire de l’ACPR actualisée ici.