Se connecter S’abonner

Que vaut Ismo, l’appli pour investir en Bourse automatiquement au quotidien ?

Alors que le livret A stagne à 0,5 %, la fintech Ismo propose de placer de petits montants sur les marchés financiers via les arrondis de paiement par carte bancaire. Les performances promises vont jusqu’à 5 %. Nous avons passé au crible cette solution originale d’investissement.

fraude carte bancaire
L’application Percev@l permet à un particulier de signaler qu’il est victime d’une fraude à la carte bancaire.

Lancée par cinq anciens de la Société Générale, Ismo, acronyme d’Invest Small Money, est une appli qui veut « démocratiser les placements financiers ». Sa cible ? Les 18-35 ans qui ne connaissent pas l’univers financier et ne savent pas comment faire les premiers pas pour investir. D’autant que souvent ils ne disposent pas de fonds pour se lancer.

Quel est le principe ?

Il faut s’inscrire via l’appli téléchargeable depuis l’App Store ou Google Play. Le processus prend quelques minutes (scan d’un RIB, d’une pièce d’identité, réponse à un questionnaire patrimonial…). L’épargnant autorise alors Ismo à se plugger sur son compte bancaire et signe un mandat de prélèvement Sepa. Ensuite, chaque fois qu’il réglera des achats avec sa carte de crédit (Visa ou Mastercard) ou son smartphone, l’arrondi supérieur sera affecté directement vers des produits financiers. Sachant que le seuil minimal de collecte est de 5 euros.

L’utilisateur choisit lui-même le montant de l’arrondi supérieur qu’il veut épargner : de 1 euro minimum à 9 euros maximum. La fintech permet aussi d’effectuer en plus un virement quotidien, hebdomadaire ou mensuel, voire ponctuel, du montant désiré.

Exemple : Pour un café payé 1,20 euro, avec l’arrondi supérieur, le compte sera débité de deux euros. Le cafetier reçoit 1,20 euro et 80 centimes seront épargnés. A aucun moment, le commerçant ne peut voir ni le montant de l’arrondi ni sa destination. Il ne touche que le prix qu’il facture. Autre exemple, pour un panier de courses de 10,30 euros, l’épargnant peut arrondir minimum à 11 euros, ou monter au maximum à 20 euros. Dans ce cas, il épargnera 9,70 euros.

Où va l’argent épargné et comment ça marche ?

La fintech a créé sa propre société de gestion, Wide AM, agréée par l’AMF. Ce qui permet d’éviter les intermédiaires. Trois FCP sont disponibles correspondant à trois profils d’épargnants : prudent, équilibré ou dynamique. Tous sont investis sur plusieurs pays et des ETF sans levier afin de réduire les risques et garantir des retraits à tout moment.

-Prudent : ce fonds est investi à 85 % en obligations et 15 % en actions, pour un horizon minimum d’investissement conseillé de deux ans et une performance annuelle de 0 à 2 %.

-Equilibré : 53 % obligations et 47 % actions, horizon minimum d’investissement conseillé de cinq ans et performance annuelle de 1 à 5 %.

-Dynamique : 25 % obligations et 75 % actions, horizon minimum d’investissement conseillé d’au moins cinq ans et performance annuelle de 2 à 5 %.

A noter : les sommes épargnées ne sont pas immédiatement investies. Une fois par semaine, Ismo fait le calcul et, si le montant minimal de 5 euros est atteint, prélève et place les sommes huit jours au plus tard après leur arrivée chez Wise AM.

Combien ça coûte ?

Ismo prélève un abonnement d’un euro par mois et aucun frais sur les transactions. Les frais de gestion annuels des FCP plafonnent à 0,5 % du montant géré, un niveau plutôt bas qui s’explique par l’absence de distributeurs tiers. Wide AM ne prélève pas non plus de frais de garde, d’arbitrage ou de retrait.

Notre avis : ***

A condition de ne pas en attendre monts et merveilles (les véhicules d’investissement sont limités), Ismo s’avère un moyen original et simple de s’exposer aux marchés financiers tout en consommant. La société présente toutes les garanties pour l’épargnant (agrément AMF). Les frais sont très compétitifs, un point positif pour un service de micro-placement. Restent quelques petits bémols : le délai entre le prélèvement de l’arrondi et son placement sur les FCP est un peu long et toutes les banques ne sont pas acceptées actuellement (19 banques sont référencées dans l’appli).

* Mauvais ** Moyen *** Bon **** Très bon