Attendue, la baisse des rendements des fonds en euros des contrats d’assurance vie pour 2017 est de l’ordre de 0,30 point en moyenne. Les taux affichés par une vingtaine d’assureurs tournent autour de 2 % net de frais de gestion. Mais avec de gros écarts, le taux minimum étant à 1,20 % pour la Macif, le maximum à 2,80 % pour Monceau Assurances. Cette mutuelle détonne même avec un taux à la hausse, prouvant que le fonds en euros n’est pas mort. Sa recette ? Une gestion efficace, qui évite les obligations étatiques longues à taux fixes, et une redistribution intégrale des revenus générés, contrairement aux pratiques contestables des concurrents. 

Des mutuelles et des associations sortent du lot

Les associations d’épargnants, Afer, Asac, Gaipare, font plutôt bonne figure, tout comme les mutuelles d’assurances, de la MIF à la SMABTP en passant par la MACSF. A noter la bonne performance de Primonial, avec3,40 % pour son fonds en euros investi en immobilier et même 4,05 % pour Target+. Bémol : ces derniers sont d’un accès très restrictif.
Mais le gros des contrats varie entre 1,30 et 1,60 % de rendement, voire moins de 1 % pour les assurances vies sorties des linéaires commerciaux. A l’arrivée, le taux moyen du marché devrait s’établir à 1,50 %.

A CONSULTER SUR MIEUXVIVRE.FR >>> Quel rendement pour votre contrat en 2017 ?