En assurance vie, la baisse des rendements des fonds en euros a été de 0,20 point en moyenne sur 2017. Résultat, le rendement du marché est estimé à 1,60 % net de frais de gestion (1,80 % en 2016), soit 1,35 % après prélèvements sociaux (15,50 % en 2017). Mais cette moyenne couvre toutefois une fourchette de taux très large. Premières à tirer, les associations d’épargnants (Afer, Asac, Gaipare) et la plupart des mutuelles d’assurances affichent les meilleurs rendements, autour de 2,50 %. Les résultats sont déjà moins flatteurs chez les grosses compagnies du marché comme Allianz, Axa ou Generali, qui flirtent avec les 2 %.

A LIRE : Assurance vie : quel rendement pour votre contrat en 2017 ?

Une fois de plus, les banques sont en queue de peloton (voir notre tableau sous l’article), alors qu’elles détiennent les deux tiers du marché de l’assurance vie. Certes, elles ont limité la casse en 2017, certains établissements stabilisant ou augmentant même leurs taux. Il n’empêche, le rapport de leurs contrats est moribond, à 1,30 % en moyenne pour l’offre destinée au grand public.

Dans le lot, quelques enseignes se démarquent, telle BNP Paribas, qui aura servi autour de 2 % sur ses principaux produits. Autre constat, pour gagner plus, mieux vaut être un client « patrimonial » et accéder aux assurances vie haut de gamme, dont le ticket d’entrée avoisine les 100 000 euros. Là, les taux sont moins chétifs, par exemple 2,25 % pour HSBC Stratégie -Patrimoine Vie de HSBC ou 1,95 à 2,17 % pour Cachemire Patrimoine à La Banque Postale. Reste une troisième catégorie de contrats dont votre banquier ou assureur ne vous parlera guère, ceux sortis des linéaires commerciaux. Les taux servis y sont compris entre 1 et 1,30 %.

Les assurances vie haut de gamme offrent de meilleurs taux

Dernière leçon de ce cru 2017, après avoir tenu la corde des fonds en euros pendant une dizaine d’années, les assurances vie distribuées sur Internet tendent à s’essouffler. Generali, l’un des leaders sur ce créneau, n’a ainsi donné que 1,77 % sur son fonds Eurossima,  en baisse de 48 centimes ! Suravenir et Spirica plafonnent à 2 %, correct sans plus.

Certes, la plupart des contrats du Web proposent en parallèle un autre fonds en euros plus attractif, tels Netissima (2,10 %) de Generali, Apicil Euro Garanti (2,10 à 2,25 %) d’Apicil Assurances, Suravenir Opportunités (2,80 %) de -Suravenir ou Euro Allocation Long Terme (3 %) de Spirica. Problème : ils ne sont accessibles qu’à condition de verser en parallèle 20 à 40 % sur des fonds risqués. Cette pratique commerciale touche aussi de nombreux contrats diffusés par des conseillers en gestion de patrimoine. C’est le cas de Target+ et Sérénipierre de Primonial, qui ont affiché respectivement 4,05 % et 3,40 % en 2017 sur leurs fonds en euros, mais au prix de contraintes d’investissement très lourdes.

Dans la même veine, s’ils laissent leurs fonds en euros accessibles pour 100 % des versements, de nombreux assureurs (Axa, Groupama, MMA, Swiss Life…) attribuent de meilleurs taux à leurs clients disposant par ailleurs de placements en fonds risqués et/ou de montants de capitaux importants. Une pratique pour l’heure écartée par les mieux-disants du marché : les associations d’épargnants et la plupart des mutuelles d’assurance.

Assurances vies des banques : BNP Paribas résiste

ContratTaux 2017 (1)Evolution (2)
HSBC Essentiel (HSBC)1,76%-0,09
Multiplacements 2 (BNP Paribas)1,70 à 1,90%0
Evoluvie III (Bred)1,50%-0,05
Rouge Corinthe série 3 (LCL)1,40 à 1,80%0
Plan Assurance Vie (Crédit Mutuel – CIC)1,40 à 1,75%0
Sequoia (Société Générale)1,33 à 1,81%+0,03 à +0,31
Erable Evolutions (Société Générale)1,33 à 1,79%+0,03 à +0,29
LionVie Vert Equateur (LCL)1,30%0
Nuances 3D (Caisse d’Epargne) (3)1,25%-0,05
Floriane 2 (Crédit Agricole)1,20 à 1,60%SO
MilleVie Essentiel (Caisse d’Epargne)1,20%-0,10
Predissime 9 série 2 (Crédit Agricole)1,20%SO
Prévi-Options (Crédit Mutuel Arkéa) (3)1,20%-0,30
Vivaccio Ambre (La Banque Postale)1,20%+0,20
Horizéo (Banque Populaire)1,15 à 1,50%-0,15
Opale (Crédit Mutuel Nord Europe)1,00 à 1,50%+0,20

(1) Rendement net de frais de gestion du fonds en euros de l’ assurance vie, avant prélèvements sociaux. Les fourchettes de taux correspondent a des taux variables selon l’encours du contrat. (2) Par rapport au taux 2016. (3) Contrat fermé à la souscription. SO : Sans objet, contrat non existant en 2016.