100 euros par-ci, 200 euros par-là, la foire aux primes est désormais quasi permanente sur Internet pour attirer le chaland en quête d’une assurance vie. Ces offres dites de «bienvenue» émanent essentiellement de sociétés en ligne, une longue liste courant d’Altaprofits à Yomoni.

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? D’abord, souscrire un nouveau contrat, c’est la règle. Très souvent, une somme minimale allant de 1000 à 10.000 euros est exigée. Surtout, 20 à 40% en moyenne de votre versement devra être placé sur des unités de compte, traduisez sur des fonds sans garantie en capital.

Exemple: Fortuneo Banque vous offre actuellement 150 euros pour une première adhésion à son contrat Fortuneo Vie. A condition de verser au moins 5000 euros, dont 30% sur des fonds risqués, le solde pouvant être affecté aux fonds en euros.

Les primes, un critère de choix parmi d’autres

Ces promos représentent autour de 5% de rendement. Voire plus, comme chez Assurancevie.com, qui donne 100 euros pour 1000 euros investis en gestion libre sur Puissance Avenir, dont 40% sur une ou plusieurs unités de compte. Soit 10% de rendement !

L’appât ne manque donc pas de sel. D’autant que tous ces pure players proposent des contrats de bonne qualité, en attestent les Grands Prix de Mieux Vivre Votre Argent, avec pour caractéristique commune l’absence de frais sur les versements.

En cherchant bien, on trouve même des propositions atypiques, comme la dernière en date de Placement-direct sur son contrat Darjeeling: 1% (plafonné à 200 euros) de votre versement payé sous forme de prime sans condition d’investissement sur des fonds risqués !

Reste une question, comment ces cadeaux sont-ils concrètement attribués ? Chez Fortuneo, la somme est versée sur un compte bancaire détenu dans la banque du même nom. Du côté d’Altaprofits, sous forme de bons cadeaux multi-enseignes (pour son contrat Altaprofits Vie), tout comme chez Spirica (NetLife).

Ce n’est pas tout : chez LinXea (LinXea Spirit), le bonus sera octroyé sur le fonds en euros, alors que chez Assurancevie.com (Puissance Avenir), ce sera sur l’unité de compte choisie à la souscription. Il faudra aussi connaître le temps d’investissement nécessaire pour être certain de percevoir le cadeau, une information introuvable dans les documents commerciaux.

Morale de l’histoire : ces promos ne sont pas empoisonnées, loin de là. Mais il faut les voir comme une cerise sur le gâteau, car l’ouverture d’un contrat doit dépendre d’autres critères autrement plus durables.