C’est l’heure de la remise des copies ! Quelle note obtient votre contrat d’assurance vie? Décroche-t-il une mention?

Que valent vos contrats ? Et vers lesquels se tourner pour votre épargne future ? Voilà une affaire autrement plus compliquée tant ce marché de l’assurance vie est dense. Découvrez le classement réalisé par la rédaction de Mieux Vivre Votre Argent.

Depuis 2004, la rédaction de Mieux Vivre Votre Argent note les contrats d'assurance vie à l'occasion des Grand Prix. Crédit: iBAZIZ CHIBANE/SIPA

Selon l’Insee, 39 % des ménages détiennent au moins une assurance vie (données 2018). Parions que cette part est bien supérieure parmi les lecteurs de Mieux Vivre Votre Argent, qui mesurent l’utilité de ce placement pour gérer un patrimoine. Ses atouts – souplesse de fonctionnement, offre financière très large, cadre fiscal attractif, etc. – en font un produit tout terrain.

Très bien. Mais que valent vos contrats ? Et vers lesquels se tourner pour votre épargne future ? Voilà une affaire autrement plus compliquée tant ce marché de l’assurance vie est dense. Ce placement se vend aujourd’hui presque partout où il est question d’argent. Chez son banquier ou son assureur, bien sûr. Mais aussi chez les notaires, les courtiers en ligne, les conseillers patrimoniaux indépendants, les associations d’épargnants, les mutuelles d’assurances, les services financiers de la grande distribution, etc. Sachant que chaque enseigne dispose souvent d’une offre multiple, le nombre de contrats commercialisés se compte in fine par centaines !

Dans ce vivier, il faut savoir faire le tri. C’est toute la raison d’être des Grands Prix de l’assurance vie, un rendez-vous annuel lancé par votre magazine en 2004. L’essentiel du marché y est analysé de manière quasi scientifique, à l’appui d’une méthode exigeante et transparente (voir sous l’article). Comment travaillons-nous ? Nous interrogeons tous les assureurs vie et/ou distributeurs sur leur offre en cours de commercialisation, puis nous vérifions leurs réponses et les analysons. Le tout sans complaisance. Cette année, le nombre de contrats décortiqués atteint les 249, un volume qui donne évidemment du poids aux résultats.

Deux familles d’assurances vie récompensées : les fonds en euros et les multisupports

Acte I, tous les contrats sont jugés sur leurs caractéristiques techniques et la qualité de leur fonds en euros. Ce support financier reste, quoi que puisse en dire votre conseiller financier, le cœur de cette enveloppe, captant les trois quarts des versements. Incontournable, donc.

Deux associations d’épargnants et une mutuelle sont sur le podium des fonds en euros : Epargne Retraite 2 Plus (Asac-Fapès) décroche la première place. Suivent en deuxième et troisième position le Compte Epargne Transmission (MIF) et le contrat Multisupport Afer (Afer). Retrouvez nos commentaires sur ces contrats dans un article dédié.

Acte II, nous comparons uniquement les contrats multisupports, en évaluant, outre le fonds en euros, les solutions financières complémentaires. Une approche indispensable pour qui veut diversifier ses investissements.

Nouvelle victoire pour l’association Asac qui prend l’avantage sur les courtiers en ligne. A la première place nous retrouvons Epargne Retraite 2 Plus (Asac-Fapès). Fortuneo Vie (Fortuneo Banque) Linxea Avenir (Linxea) sont ex aequo. A lire ici, notre article complet sur ces trois contrats.

Cette édition 2019 nous délivre trois leçons majeures. Tout d’abord, il s’agit d’un marché très brouillon dans lequel rien n’est fait pour faciliter la vie des épargnants. L’assurance vie se complexifie année après année. Exemple : le nombre de fonds en euros tend à se multiplier dans chaque contrat, mais avec des conditions d’accès spécifiques. Les taux servis sont aussi, de plus en plus souvent, attribués selon moult critères très discutables : la part de fonds risqués détenue par ailleurs, les encours sous gestion ou encore les services parallèles souscrits par l’assuré.

Dans l’ensemble, l’information fournie par les compagnies est loin des engagements de la profession. Ainsi, le montant global des encours gérés n’est pas systématiquement communiqué. Ainsi, certains mettent en avant des fourchettes de taux, voire des taux moyens sur leurs fonds en euros, ce qui biaise les comparaisons. Rassurez-vous, nous veillons à rétablir la vérité des chiffres. Et à dire ce qui doit l’être. Ainsi des établissements qui n’ont pas répondu à nos demandes : AFI-Esca, la Banque Palatine, Milleis Banque et le groupe Prévoir. Ce n’est sûrement pas le moment d’y investir vos deniers.

Deuxième enseignement de ces Grands Prix de l’assurance vie 2019, plus positif : la qualité des contrats est assez pérenne. Autrement dit, les assurances vie performantes le demeurent pendant plusieurs années, sauf exception. Un constat qui se traduit par des classements assez proches d’une année sur l’autre, notamment dans le haut du panier. Ainsi notre podium des multisupports est-il identique à celui de l’an passé. Sur le palmarès des fonds en euros, l’Afer a toutefois réussi à chasser le deuxième de l’an dernier, Ampli Mutuelle – pas bien loin, puisque son contrat, Ampli-Grain 9 Euro, se retrouve en quatrième position.

Par ricochet, et c’est la troisième leçon de ces Grands Prix, la notoriété n’est pas un critère pour juger de la qualité d’un contrat d’assurance vie. Ce pourrait même être un handicap parfois (sans tirer une généralité de ce constat). Les établissements qui distribuent les enveloppes lauréates ou dotées d’une mention sont, pour la majorité d’entre eux, plutôt méconnus du grand public. On trouve dans ce cénacle des contrats d’associations d’épargnants, de quelques mutuelles et de nombreux courtiers du Net. Pas de méprise, leurs assurances vie sont aussi sûres que celles des grandes enseignes. Aux manettes, il y a toujours un assureur garant de votre épargne.

A contrario, les établissements les plus connus sont souvent décevants. Par exemple, les banques détiennent les deux tiers du marché avec des produits assez médiocres (fonds en euros moribond, offre financière quasi monogestionnaire, frais élevés). On ne le répétera jamais assez ! Quant aux grosses compagnies (Axa, Generali, Groupama, Swiss Life), elles ne font pas vraiment d’étincelles avec leurs produits distribués en marque propre.

Les contrats à conserver, et les autres…

Fort de cette analyse et de ce classement, vous voilà en capacité de situer votre (vos) contrat(s) ou d’en choisir un à bon escient. Les podiums sont la voie royale. Les contrats qui ont obtenu une mention sont évidemment d’une qualité certaine. Leur note le prouve : au-dessus de 16/20 pour la mention « très bien », entre 15 et 16/20 pour la mention « bien ».

Mais bien d’autres contrats situés dans les cinquante premières places du Grand Prix des fonds en euros valent d’être conservés ou étudiés si on vous les propose. Citons notamment Multisupport Confiance (Pro BTP), Multéo (GMF), Compte Epargne Carac (Carac), Winalto (Maaf ), Batiretraite Multicompte (SMA BTP) ou encore Actépargne 2 (La France Mutualiste). Du côté des multisupports, réduisez le champ des possibles. Quelques contrats qui ont échoué aux portes des mentions comme Conservateur Helios Sélection (Le Conservateur) ou Ma Sentinelle Vie (Advize) méritent néanmoins votre attention.

A vous de jouer maintenant ! N’oubliez pas que vous pouvez détenir plusieurs assurances vie. Pourquoi, par exemple, ne pas souscrire un très bon contrat pour son fonds en euros, et un autre pour ses solutions de diversification sur les marchés financiers ? Même si le tout est aussi conciliable au sein d’une seule et même enveloppe, en témoigne notre double vainqueur, Epargne Retraite 2 Plus, de l’Asac-Fapès. Mais quand les sommes en jeu sont importantes, se tourner vers deux assureurs différents est toutefois une sage décision.

Notre méthodologie. Les 249 contrats ont d’abord été analysés sur un plan technique, qui leur rapporte une note sur 8 points. Les éléments pris en compte sont l’ancienneté du produit, ses frais, sa souplesse de fonctionnement, avec une attention particulière portée à l’accessibilité du fonds en euros. Les 12 points restants sont ensuite crédités différemment selon le prix concerné. Pour le Grand Prix des fonds en euros, nous notons sur 12 points son rendement minimal sur quatre ans (hors bonus, sur la période 2015-2018). L’addition des deux notes donne un résultat sur 20, permettant de classer les contrats. A noter : quand une assurance vie comprend plusieurs fonds en euros, nous procédons à une moyenne des rendements (les fonds euro-croissance ne sont pas pris en compte). Pour le Grand Prix des multisupports, le fonds en euros reste évalué, mais sa note est ramenée de 12 à 7 points. Logique, l’épargnant va sécuriser une part de son épargne, mais aussi en diversifier une partie sur des supports risqués. Pour les 5 points restants, nous jugeons l’offre financière du contrat (nombre de fonds, de sociétés de gestion, critères de la gestion pilotée, etc.). L’addition des trois notes (technique, fonds en euros, offre financière) donne un total sur 20 et le rang au sein du classement. A noter : seuls les contrats commercialisés et ayant quatre ans d’existence sont classés dans nos deux prix.

Sur le même thème

Grands prix assurance vie 2019 meilleurs contrats d'assurance vie

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique