L’assurance vie en ligne peine à convaincre malgré ses avantages

Gestion simplifiée, moins risquée qu’elle n’y paraît… L’assurance vie en ligne n’est pas plébiscitée. En dix ans, sa part de marché a, certes, augmenté mais elle reste très marginale. Qu’en pensent les détenteurs ?

Les assurances vie en ligne représente 3,7% des assurances vie en France. Crédit: Istock

Contracter une assurance vie en ligne est une possibilité offerte depuis des années. Pourtant, ce n’est pas un procédé qui séduit le plus grand nombre. En effet, selon une étude pour le courtier en ligne Placement-direct.fr, relayée par Le Revenu, la part de marché dans les souscriptions de nouveaux contrats en ligne est passée de 1,2% à 3,7% en dix ans. Une belle progression, mais qui reste faible.

Un produit plus simple ?

Alors, comment expliquer ces réticences ? Tout d’abord, les futurs clients trouvent qu’Internet n’est pas fiable : ils seraient 38% des détenteurs d’une assurance classique à penser qu’une assurance vie en ligne représente un risque. Un constat partagé seulement par un petit pour cent des personnes qui possèdent une assurance vie en ligne. Aussi, 55% de ces derniers pensent que ce type de produit en ligne est plus simple alors qu’ils ne sont que 17% des détenteurs « classiques ».

Apparus dès l’an 2 000, les contrats d’assurances vie sur Internet ont principalement séduit les plus aisés : 57% de ceux qui détiennent ce type d’assurance ont un patrimoine estimé à plus de 75 000 euros. Ces personnes ne représentent que 23% de l’ensemble des détenteurs d’assurance vie. Ce type de clientèle a aussi plus l’habitude de gérer seul son épargne (42% des détenteurs en ligne contre 26% de tous les détenteurs).

A LIRE >>> Placements : le gendarme des marchés et celui de l’assurance alertent sur une recrudescence d’arnaques et de tromperies, en particulier en assurance vie

Collecte en hausse

L’assurance vie est actuellement le deuxième produit d’épargne le plus détenu en France, derrière le Livret A. Comme ce dernier, l’assurance vie profite d’un mouvement favorable à l’épargne. Ainsi en avril, la collecte nette s’élevait à 3,4 milliards d’euros et 1,9 milliard d’euros en mai.

Depuis le début de l’année 2019, 62 milliards d’euros ont été collectés : c’est deux milliards de plus par rapport à la même période en 2018. La collecte nette (c’est-à-dire la différence entre les dépôts et les retraits) s’élève à 13,1 milliards d’euros depuis le début de l’année. L’encours des contrats d’assurance vie s’élevait à 1 739 milliards d’euros fin mai 2019, en progression de 2% sur un an, relève la Fédération française de l’assurance.

Sur le même thème

assurance assurance vie

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique