Dans l’heure qui vient, les épargnants français vont verser 14 millions d’euros sur leur contrat d’assurance vie

Le marché de l’assurance vie ne connaît pas la crise. La preuve avec 7 chiffres très parlants sur cette industrie.

L’assurance vie est bien utilisée comme une enveloppe de moyen-long terme, notamment pour profiter de ses avantages fiscaux. Crédit : Istock

38,6%

Près de quatre ménages sur dix détenaient au moins une assurance vie en 2017, selon l’Insee. Les plus de 70 ans sont 46% à avoir ce placement dans leur patrimoine, les moins de 30 ans, 23,7%. Ce taux de détention est en hausse par rapport à 2009 (34,5%), mais il est loin d’atteindre celui des livrets réglementés, qui se monte à 83%.

2,5 millions

Peu ou prou, c’est le nombre de contrats souscrits chaque année sur le marché, d’après la Fédération française de l’assurance (FFA). A 97%, il s’agit de produits multisupports. Comparaison baroque: il se vend presqu’autant de voitures neuves chaque année en France.

89%

C’est la part de la collecte en assurance vie récupérée par vingt compagnies, signe évident de la concentration de ce marché, selon les données de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). C’était 85% en 2011. Encore plus significatif, six bancassureurs ont enregistré
61% de la collecte en 2018, contre 54% en 2011.

47 millions

C’est une estimation du stock de contrats d’assurance vie individuels détenus en France à la fin de 2018. Les trois quarts sont des multisupports, le solde étant encore constitué de produits monosupports en euros (un tiers, il y a cinq ans).

12 ans

C’est la durée moyenne de détention d’un contrat, selon la Fédération française de l’assurance. L’assurance vie est bien utilisée comme une enveloppe de moyen-long terme, notamment pour profiter de ses avantages fiscaux sur les retraits après la huitième année.

103,3 milliards d’euros

Ce sont les prestations versées par les assureurs vie en 2018 sur les contrats individuels (source ACPR). Prestations? Il s’agit des retraits opérés par les épargnants sur leurs contrats, pour environ les deux tiers, et des capitaux versés au décès de l’assuré, pour le tiers restant.

14,1 millions d’euros

Chaque heure, c’est la somme versée par les épargnants sur leurs contrats d’assurance vie individuels, selon les données 2018 de l’ACPR. Soit 123,5 milliards d’euros au total sur l’année pleine.

Sur le même thème

Grands prix assurance vie 2019 meilleurs contrats d'assurance vie

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique