Assurance vie: le 100% sans risque, une ère révolue chez Fortuneo

Placer son argent au chaud sur l’un des fonds en euros de Fortuneo oblige depuis début décembre à investir obligatoirement une partie de sa mise de manière plus risquée, et pas qu’un peu.

Depuis début décembre, les conditions de versement sur les fonds en euros de Fortuneo ont évolué, orientant l'épargnant vers plus de risques. Crédit: Fortuneo.

Récompensés par une mention « très bien » lors de nos derniers Grands Prix de l’assurance vie, avec une note de 16,07/20, les fonds en euros du contrat d’assurance vie Fortuneo Vie viennent de perdre un peu de leur superbe. La banque en ligne n’a pas attendu l’annonce des rendements 2019, attendus début 2020, pour mettre en place de nouvelles règles d’accès à ses deux fonds en euros très attractifs, dont les taux se situent parmi les meilleurs servis.

Premier grand bouleversement : depuis le 3 décembre, impossible de réaliser des versements sur Suravenir Rendement sans flécher au moins 30% de son placement vers des unités de compte, c’est-à-dire des supports plus risqués (fonds, SCPI, ETF…), soumis aux fluctuations des marchés financiers. Jusqu’à cette date, l’accès à cette enveloppe était sans condition aucune ! La banque précisant toutefois que la nouvelle condition n’est pas appliquée aux versements programmés avant le 3 décembre 2019. Ce fonds en euros, qui a rapporté 2% en 2018 (nets de frais de gestion et de prélèvements sociaux et fiscaux), devient ainsi nettement moins attractif dans ses conditions pour les épargnants cherchant à protéger leur capital à 100%.

A LIRE >>> Taux bas obligent, l’assurance vie rapportera moins en 2019

Deuxième changement de taille chez Fortuneo : le plus généreux des fonds en euros de la maison, Suravenir Opportunité (2,80% nets en 2018), subit lui aussi un durcissement de ses conditions d’accès. Alors qu’il fallait jusqu’alors diversifier à hauteur de 40% ses versements en les orientant vers des unités de compte, les nouvelles règles imposent que 50% des montants versés soient dirigés vers les 200 supports d’investissement proposés par Fortuneo. Y investir suppose donc d’avoir bien conscience que la moitié des fonds versés seront donc exposés aux variations des marchés, à la hausse comme à la baisse.

Un durcissement annonciateur d’une baisse des taux en 2019 ?

Le motif invoqué par Fortuneo pour faire passer la pilule à ses actuels et futurs clients ? « Chercher à préserver le rendement de ses fonds en euros » dans un contexte de taux bas, qui leur est défavorable. Mais préserver ne veut pas dire qu’ils vont demeurer intacts. C’est tout du moins ce que nous confiait Bernard Le Bras, président du directoire de Suravenir, la filiale assurance-vie du groupe Arkéa (également actionnaire de référence de Fortuneo). « Chez Suravenir, nous n’avons pas encore arrêté [les taux] qui seront servis cette année, mais il est clair qu’ils seront en retrait par rapport à 2018. », prévenait-il début décembre.

A LIRE >>> Assurance vie : l’association CLCV met en garde contre la disparition de certaines garanties sur le fonds en euros

Dans quelles proportions les taux de ces fonds en euros, moteurs de la collecte, vont-ils baisser en 2019 ? Bernard Le Bras évoquait un repli pouvant aller de 40 à 60 points. Cette contraction marquerait une nette rupture par rapport aux taux pratiqués par Suravenir jusqu’à présent. L’assureur avait par exemple décidé de maintenir les mêmes taux en 2017 et en 2018, à rebours du marché. Pour en avoir le cœur net, il faudra prendre son mal en patience jusqu’à la fin janvier 2020, période à laquelle l’assureur dévoile généralement ses taux.

Au-delà de Fortuneo, les fonds en euros de Suravenir, sont aussi accessibles via les contrats multisupports proposés par de nombreux acteurs en ligne comme Altaprofit, Linxea, WeSave et Yomoni.

Les détenteurs de contrats en euros chez les autres assureurs ne seront aussi pas épargnés par la baisse des rendements. Allianz France, Generali et Swiss Life ont d’ores et déjà annoncé une baisse des taux de leurs fonds en euros pour 2019 et/ou annoncé une réorientation forcée d’une partie des nouveaux versements vers les unités de compte.

Poussés par le gouvernement et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) à « impérativement répercuter la baisse du rendement de leurs placements sur la rémunération des contrats d’assurance vie », les assureurs ne vont donc pas se laisser prier. Même s’ils seraient sur le point d’obtenir l’autorisation d’intégrer leurs provisions pour participation aux bénéfices (PPB) dans leurs fonds propres afin d’améliorer leur solvabilité. Un arrêté est en cours de rédaction et pourrait donc autoriser les assureurs à piocher dans ces réserves qui appartiennent aux assurés en cas de difficultés.  

Sur le même thème

assurance vie Assurance vie Fortuneo Fortuneo Vie meilleurs contrats d'assurance vie Taux assurance vie 2018

Réactions et commentaires

Sur la même thématique