Assurance vie: les Français sont-ils prêts à prendre plus de risques?

L’encours total depuis le début de l’année 2019 est très largement supérieur à celui de l’année 2018. Les contrats en unités de compte semblent connaître un regain d’intérêt.

La collecte sur les contrats en unités de compte progresse. Crédit: Istock

La collecte de l’assurance vie a légèrement baissé entre le mois d’octobre et le mois de novembre 2019. Selon les chiffres de la Fédération française de l’assurance, publiés le 24 décembre, les épargnants ont déposé 11,1 milliards d’euros sur leurs assurances vie en novembre, en prenant en compte les fonds en euros et en unité de compte. En octobre, ce chiffre était de 12,1 milliards d’euros. Au total, entre les cotisations et les retraits, la collecte nette est de 1,2 milliard d’euros en novembre.

Part croissante

Plus précisément, les contrats en unités de compte ont reçu 4,1 milliards d’euros en novembre, et 34,8 milliards d’euros depuis le début de l’année, ce qui représente 26% des cotisations déposées depuis le début de l’année (sur 132,8 milliards d’euros), un pourcentage qui ne fait qu’évoluer à la hausse.

A LIRE >>> Assurance vie : vous pouvez dire adieu à la redistribution des réserves du fonds en euros

Le journal Les Echos, qui rappelle que les assurances vie en unités de compte sont plus risquées mais plus rémunératrices que les placements en fonds euros, indique que la collecte sur les unités de compte s’est accélérée ces derniers mois.

Baisse des taux

Les épargnants sont-ils en train d’exprimer un goût plus important pour le risque (et les meilleurs rendements) ? Le quotidien économique précise que cette augmentation de la collecte est aussi due à la politique des assureurs qui orientent les clients vers les unités de compte, alors que les taux rémunérateurs des fonds en euros sont à la baisse.

A LIRE >>> Assurance vie: le 100% sans risque, une ère révolue chez Fortuneo

Et selon le Cercle de l’Epargne, le mouvement devrait s’amplifier : « les annonces des compagnies d’assurances de baisser fortement, pour 2019, les taux de leurs fonds euros et d’en restreindre éventuellement l’accès constituent un changement de cap qui devrait se matérialiser l’année prochaine ». De plus, selon les économistes du Cercle, la bonne santé des marchés financiers, qui sont à la hausse, encourage à la prise de risque.

Sur le même thème

assurance vie Assurance vie unités de comptes

Réactions et commentaires

Sur la même thématique