Assurance-vie : un début d’année très timide en termes de collecte

L’assurance-vie commence 2020 sur la pointe des pieds. Après une année 2019 spectaculaire (bouclée avec 26 milliards d’euros de collecte), janvier a en effet été nettement en retrait. Les versements nets n’ont atteint que 500 millions d’euros, traduisant une chute de 77% par rapport à janvier 2019.

Dans le détail, cette collecte est la résultante de versements bruts en recul (de 12,7 à 11,8 milliards d’euros) et de rachats en hausse (de 10,6 à 11,3 milliards d’euros).

A LIRE >>> Epargne : comment les ménages français placent-ils leur argent?

Ce creux de janvier constitue plutôt une surprise dans la mesure où le premier mois de l’année est traditionnellement favorable à l’épargne. D’après nos calculs, il a en moyenne apporté à l’assurance-vie 14% de sa collecte annuelle au cours de la décennie 2010. Certes, il y a déjà eu des baisses de régime (500 millions d’euros également en janvier 2017). Cependant, les scores sont généralement bien meilleurs en janvier avec par exemple 3,1 milliards d’euros en 2016 ou 2,4 milliards d’euros en 2018. Ainsi, en moyenne, de 2011 à 2019, le mois de janvier s’est soldé par une collecte nette de 2,1 milliards d’euros.

Trou d’air ou tendance de fond ?

Toute la question est désormais de savoir s’il s’agit d’un accident de parcours ou si ce mois de janvier est annonciateur d’une changement de tendance. La baisse de rendement des fonds en euros a-t-elle atteint un point critique avec pour conséquence de détourner les épargnants de leurs contrats ? L’écart avec les Livrets A est-il désormais jugé trop faible au regard des contraintes propres à l’assurance-vie ?

Même si le poids actuel des dépôts bancaires (rémunérés ou non) dans l’épargne des Français peut apparaître élevé (30,5% selon la Banque de France), force est de constater qu’il n’est pas plus significatif qu’il y a quelques années. Il est donc trop tôt pour tirer de vrais enseignements de ces données de janvier.

Seule certitude à l’heure actuelle, les Français tendent à alléger le poids de leurs dépôts rémunérés (Livrets notamment) au profit de dépôts à vue (non rémunérés).

Olivier Decarre

Partager
Publié par
Olivier Decarre
Mots-clés : assurance vie

Articles récents

Drouot s’est réorganisé pour poursuivre ses ventes

Le célèbre hôtel des ventes a dû fermer ses portes. Certaines ventes ont été décalées et d’autres se tiennent via…

29/03/2020 14:46

Coronavirus : de nouvelles mesures annoncées par le gouvernement

Renouvellement du confinement, élargissement du bénéfice du dispositif du chômage partiel, soutien aux acteurs de la culture, … : le…

27/03/2020 19:00

Report des primes d’intéressement et d’épargne salariale, quels changements ?

La loi d’urgence pour faire face à l’épidémie du covid-19, adoptée ce dimanche 22 mars par le Parlement, permet au…

27/03/2020 17:44

Quel effet la chute de la Bourse aura-t-elle sur les épargnants français ?

La chute brutale des marchés aura-t-elle des conséquences sur les épargnants ? Le covid-19 entraînera-t-il une réallocation des actifs vers…

27/03/2020 16:19

L’envoi des chèques énergie va débuter

L'envoi des chèques énergie, véritable coup de pouce aux foyers modestes pour payer leurs factures énergétiques, commencera dans quelques jours.…

27/03/2020 15:54

Rungis se lance dans la vente en ligne pour les particuliers

Le marché d'intérêt national (MIN) de Rungis prévoit de livrer les particuliers de Paris et sa petite couronne, à partir…

27/03/2020 15:43