Se connecter S’abonner

Assurance vie : le Crédit Mutuel annonce le maintien du taux de ses contrats en euros

Les assurances du Crédit Mutuel ont été les premières à divulguer le rendement des fonds en euros de ses contrats en assurance vie.

assurance emprunteur

« Cette décision vient en soutien des épargnants et de leur pouvoir d’achat face à la crise du Covid-19 et à ses conséquences économiques et sociales », a déclaré Nicolas Théry, le président du conseil de surveillance des Assurances du Crédit Mutuel. Mi-décembre, l’assureur a fait, avec un temps d’avance sur ses concurrents, son annonce sur les rendements de ses contrats d’assurance vie en euros. Pour le Crédit Mutuel, le taux de rémunération va être stable en 2020. Une décision présentée comme un geste de solidarité envers les souscripteurs.

Entre 1% et 1,65% 

Évoquant une « nouvelle (…) preuve de solidarité », le communiqué du Crédit Mutuel affirme que « ce maintien des taux permet de préserver une rémunération intéressante de l’épargne de précaution de nos sociétaires, clients et assurés ». Les rendements des fonds en euros de l’assurance vie vont ainsi être compris entre 1% et 1,65%, rapporte le site Boursorama.

 

Tous les assureurs ne devraient pas prendre la même voie. Depuis des mois, les taux de rémunération sont attendus à la baisse. Le cabinet spécialisé Facts & Figures prévoit ainsi un rendement moyen des fonds en euros des contrats en assurance vie entre 1% et 1,1% pour l’année 2020. Les rendements diminuent depuis dix ans. En 2019, ils étaient en moyenne à 1,33% après une baisse de 0,33%. Une situation dénoncée depuis plusieurs années par l’association de consommateurs CLCV.

Le 16 décembre dernier, elle demandait une meilleure information des clients sur la nature juridique de leur contrat et ses conséquences, notamment sur les conditions de leur modification. Elle insistait alors à nouveau sur la nécessité d’une plus grande transparence sur le fonctionnement de ces placements, de même que sur la politique de redistribution des bénéfices appliquée.

Une décollecte importante

L’année écoulée n’a pas été enthousiasmante pour le placement préféré des Français. La collecte nette a chuté de 7,3 milliards d’euros contre une croissance de 23,3 milliards d’euros en 2019, avait précisé jeudi 24 décembre la Fédération française de l’assurance. Depuis janvier, 103,5 milliards d’euros ont été déposés par les assurés contre 132,8 milliards d’euros l’année dernière. Les perspectives de baisses de rendements des fonds en euros pourraient ne pas inciter les Français à privilégier ce placement également accessible aux enfants.