Se connecter S’abonner

Assurance vie : un nouveau fonds destiné à accélérer le « recyclage » de bureaux en logements

« Novaxia R » est le premier fonds en assurance vie dans le recyclage d’immeubles de bureaux en logements. Un nouveau produit lancé mardi 19 janvier par la société spécialisée dans le renouvellement urbain, qui s’est associée à plusieurs grand noms de l’assurance.

Illustration de la construction de l’immeuble Belaroia qui comptera des logements neufs des bureaux et des hotels. Situe dans le quartier de la gare Saint Roch.//LODIMAGES_1605006/Credit:LODI Franck/SIPA/1810271608

Les épargnants vont pouvoir investir dans un nouveau produit d’assurance vie vertueux dans le secteur de l’immobilier. La société d’investissement dans le renouvellement urbain Novaxia annonce le lancement de son premier fonds en assurance vie de recyclage d’immeubles de bureaux en logement. Baptisé « Novaxia R », le fonds a été annoncé mardi 19 janvier en présence de la ministre chargée du Logement, Emmanuelle Wargon.

Il s’agit pour les épargnants de capter « la plus-value issue de la baisse de la valeur des bureaux », en participant pour ce faire au financement d’opérations de recyclage de ces locaux en logements. Un placement qui « concilie l’utilité sociétale et le rendement de leur placement », précise Novaxia. Pour l’heure, quatre assureurs (AG2R La Mondiale, Generali, Suravenir et Spirica) sont adossés à ce projet, et ont signé une lettre d’engagement pour accélérer la production responsable de logements via l’assurance vie. A terme, le partenariat « vise à être élargi à tous les assureurs-vie de la place et aux acteurs de l’épargne en général », banques et investisseurs institutionnels, la banque Socfim (groupe BPCE), annonçant aussi y être associée.

Un produit lancé alors que la demande de bureaux baisse, en raison notamment de la hausse du télétravail, et alors que la pénurie de logements s’est accélérée. Le recyclage des bureaux représente qui plus est une réelle économie d’émissions de gaz à effet de serre, en comparaison avec la construction neuve. Pour Novaxia, il s’agit d’une initiative privée qui est « cohérente avec le projet de loi issu de la Convention citoyenne pour le climat, visant à diviser par deux l’artificialisation nette des sols d’ici 2030 ».

« Dans le cadre du Plan France Relance, l’État a engagé 300 millions pour financer des opérations de recyclage des friches et lutter contre l’artificialisation des sols sur l’ensemble du territoire national », a de son côté commenté la ministre chargée du Logement, Emmanuelle Wargon. Quant au renouvellement urbain, c’est « l’une des réponses au manque de logements dans les métropoles », a déclaré la ministre lors de la conférence en ligne.

« R » pour « responsable, résidentiel, recyclage et rénovation »

« Cette démarche vertueuse nous permet de viser à concilier la rentabilité du placement de nos clients investisseurs, d’apporter une réponse à la pénurie de logements et la préservation de l’environnement », a commenté Joachim Azan, président et fondateur de Novaxia. Alors que l’assurance vie reste un canal d’épargne de premier plan en France, avec plus de 1.700 milliards d’euros d’encours malgré une décollecte l’an passé, les rendements s’érodent pour les fonds en euros. Mais l’objectif de « Novaxia R » est de viser une performance de 5% par an, avec un investissement d’un milliard d’euros pour la structure, qui entend aboutir à la production de 4.000 logements. Le lancement du fonds est prévu pour le printemps 2021.