Se connecter S’abonner

Assurance vie : Generali prépare les esprits à une nouvelle baisse de rendement de son fonds en euros

Un taux de 0,50 % « serait déjà un très bon rendement », a déclaré aux Echos le PDG de Generali, Jean-Laurent Granier. L’assureur annonce pour l’année prochaine des produits sans fonds en euros.

Generali prévoit une nouvelle baisse du rendement de son fonds euros, lequel pourrait se situer à un taux autour de 0,5 %, selon Les Echos. Parallèlement, il mise sur des contrats nouvelle génération .« Pour 2022, on n’a pas encore pris de décision, mais je considère par exemple que 0,5 % serait déjà un très bon rendement », déclare au journal économique le PDG du groupe en France Jean-Laurent Granier, à propos du rendement du fonds euros de l’assureur. En 2020, pour mémoire, le fonds en euros de Generali servait un rendement de 0,8 %, et il était à 1% en 2019.

Le niveau du Livret A, la fiscalité en plus

Un taux de 0,5%, brut de prélèvements sociaux, c’est le niveau du Livret A, qui lui est défiscalisé. Pour autant, « 0,5 % de rendement, c’est déjà considérable par rapport à des investissements majoritairement en obligations d’Etat qui rapportent 0 % », indique Jean-Laurent Granier. De quoi probablement préparer le terrain à d’autres annonces de baisse sur les fonds euros de la concurrence. En 2020, le rendement moyen servi par les assureurs est redescendu à 1,28% en moyenne, contre 1,46% en 2019 et 1,83% en 2018.

Assurance vie sans fonds euros

L’assureur italien n’est pas sans proposer d’alternative face à cette baisse structurelle du fonds euros. Hugues Aubry, membre du comité exécutif de Generali France annonce en effet « lancer en 2022 des produits nouveaux dans lesquels il n’y aura pas de fonds euros ». Et si la stratégie visant à pousser les épargnants vers les unités de compte (UC) porte ses fruits – la part d’UC atteint 38% des souscriptions depuis le début de l’année selon la Fédération française de l’assurance (FFA) -, Generali entend aller plus loin. Toujours selon nos confrères, il compte lancer un contrat 100 % unités de compte, tout en misant aussi « sur des produits mixtes susceptibles d’intéresser des épargnants enclins à la prudence », explique Hugues Aubry.

Les nouveaux fonds euro-croissance, dépoussiérés par la loi Pacte pourraient être un bon levier. Et ce en offrant une garantie à terme, laquelle peut n’être que partielle. C’est en tout cas ce que veut croire l’assureur qui a récemment annoncé un de ces produits.