Se connecter S’abonner

Assurance vie : le Secours Catholique lance un nouveau contrat responsable

Le Secours Catholique vient de s’associer à l’Asac-Fapès et Generali pour proposer un contrat d’assurance vie responsable. Il créé aussi une nouvelle association d’épargnants baptisée Kaori.

Le Secours Catholique veut innover en matière d’assurance vie. Il vient en effet de lancer simultanément une association d’épargnants engagés et solidaires, baptisée Kaori, et son premier contrat nommée Kaori.vie. Ses ambitions sont fortes : mettre la finance au service de tous ! Derrière ce grand principe de révolution fraternelle, le Secours Catholique s’est associé au courtier Asac-Fapès et à l’assureur Generali pour proposer une assurance vie responsable. « Nous avons choisi un nom très symbolique car Kaori vient d’un conifère en Nouvelle Zélande qui tisse un réseau de racines lui permettant de se relier à d’autres arbres, symbole d’une fraternité souterraine », explique Véronique Fayet, présidente de l’association d’épargnants Kaori.

Un contrat d’assurance vie en ligne

L’adhésion à l’association s’élève à 20 euros par an. Proposé en ligne, le nouveau contrat est accessible à partir d’un versement de seulement 500 euros. Ses frais de gestion sont contenus. Les frais d’entrée ou d’arbitrage sont gratuits. Les frais de gestion annuels s’élèvent à 0,8% et 0,3% en sus pour la gestion pilotée.

Ce contrat contient les deux fonds en euros phares de Generali, Eurossima et Netissima, qui ont respectivement délivré un rendement en 2021 de 0,75% et 0,95% à 1,90%. L’épargnant qui souhaite investir dans Kaori.vie pourra le faire à travers trois thématiques : la préservation de l’environnement (priorité terre), l’homme au centre des préoccupations (priorité hommes) ou les meilleures pratiques environnementales, sociales et de gouvernance des entreprises (priorité exemplarité). L’épargnant a le choix entre deux profils (modéré ou dynamique) en gestion pilotée.

Une sélection ISR

Si cette assurance vie intègre deux fonds solidaires, ce n’est pas son objet principal. Elle a toutefois développé une méthode, avec le cabinet de conseil dédiés aux investisseurs institutionnels Amadeis, pour sélectionner des fonds axés sur l’investissement socialement responsable de qualité. A l’heure actuelle, 27 supports ont été retenus. On retrouve des produits assez connus dans la finance durable gérés par Sycomore AM, Mandarine Gestion, BNP Paribas AM… Seul bémol, l’engagement ISR n’est pas très strict. Les fonds éligibles ne doivent pas forcément détenir de labels.

De même, le Secours Catholique n’a pas exigé d’exclusions sectorielles (en dehors des exclusions classiques, comme les armes controversées). Mais bonne nouvelle pour les épargnants : les adhérents du contrat auront leur mot à dire sur la sélection des fonds. Ils pourront donner leur avis sur les gestions. La cohérence des investissements par rapport aux principes retenus (l’environnement, l’humain et l’exemplarité) sera également vérifié par un comité d’éthique.