Se connecter S’abonner

« Comment optimiser la gestion de votre contrat d’assurance vie ? »

L’assurance vie propose plusieurs options pour faire fructifier votre capital, qui s’adaptent à vos souhaits d’autonomie, d’accompagnement ou même de délégation complète de la gestion de votre épargne. Par Stellane Cohen, présidente d’Altaprofits.

Stellane Cohen – Copyright : Hervé Thouroude

Pour faire fructifier votre épargne, votre contrat d’assurance vie vous propose de multiples options, qui ne concernent pas uniquement les supports d’investissement.

La diversification est la clé pour dynamiser le rendement de votre contrat d’assurance vie. Actions, obligations, SCPI, OPCI, SCI, ETF… les assureurs proposent un choix de supports financiers qui permet d’avoir un portefeuille qui s’adapte à vos objectifs et à vos besoins. Mais comment le construire ?

Fidèle à sa réputation de souplesse, l’assurance vie s’adapte à vos attentes. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous saisir de la gestion financière de votre contrat, et ainsi choisir vous-même les supports d’investissement qui répondent à votre appétence au risque, vos projets, mais aussi à vos convictions avec la finance durable. La gestion libre vous demande donc une certaine culture financière. Mais pas uniquement. Vous devez aussi pouvoir vous dégager du temps pour suivre l’évolution de votre portefeuille, mais aussi rechercher des opportunités, procéder à des arbitrages, afin de faire fructifier votre épargne.

Toutefois, pour optimiser le couple rendement-risque de votre portefeuille, vous pouvez vous appuyer dans certains contrats sur un robo-advisor. Quelle aide peut-il vous apporter ? Après avoir déterminé votre profil d’investisseur, ses algorithmes balayent les fonds qui sont à votre disposition pour établir l’allocation des actifs qui vous conviendra. Il peut ensuite surveiller vos allocations, vous alerter en cas d’éventuels écarts avec votre profil cible, ou selon le niveau de délégation, également rééquilibrer votre portefeuille.

Des experts au service de votre épargne

Vous pouvez aussi faire le choix de la sérénité en vous reposant sur l’expertise d’un gérant. C’est le principe de la gestion pilotée : vous déléguez la gestion de votre épargne à l’assureur, qui lui-même prendra conseil auprès d’une société de gestion. Contrairement au robo-advisor, c’est une gestion active qui est menée : le gérant se donne un objectif de performance lié à une prise de risque dépendant de votre profil investisseur, par exemple entre 4 % à 5 % par an pour un profil équilibré.

Dans cette optique, il déploie une stratégie de gestion en réalisant des arbitrages pour sécuriser votre allocation d’actifs quand les marchés sont chahutés ou pour anticiper une baisse de la croissance mondiale. Il va également analyser les indicateurs macroéconomiques et s’appuyer sur ses convictions pour identifier les sources potentielles de rendement qui permettront d’atteindre les performances attendues. Notez que la gestion pilotée prend tout son sens sur un horizon de gestion de long terme, afin de récolter les bénéfices de la stratégie déployée par le gérant.

Sur le marché, vous trouverez des gestions pilotées de différents types, les plus courants s’appuient sur des fonds et des obligations, mais certains mandats s’appuient sur des fonds indiciels (ETF), ou encore mixent gestion indicielle et gestion de conviction. Il est aussi possible de privilégier les gestions pilotées qui prennent en compte des critères ESG (pour Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance), ou intègrent des fonds à impact et solidaire, afin de répondre à vos aspirations.

Quelle que soit l’approche retenue, vous disposez de reportings mensuels ou trimestriels qui vous permettent de suivre l’évolution de la composition de votre portefeuille et les performances de votre profil. L’idéal est d’avoir souscrit un contrat en ligne, qui vous offre un espace client offrant toutes les options pour suivre et gérer votre épargne.