Se connecter S’abonner

Assurance vie : un mois de juin creux, mais une collecte record au premier semestre

Les cotisations en assurance vie se sont établies en juin à 11,9 milliards d’euros, en baisse de 1,4 milliard d’euros sur un an.

primes d'assurance
Crédit : iStock.

La collecte nette de l’assurance vie est tout juste dans le vert en juin, n’enregistrant que 600 millions d’euros, contre 1,2 milliard en juin 2021, selon France Assureurs. Il faut remonter à décembre 2020 pour retrouver un niveau aussi bas (500 millions d’euros). « La dégradation du contexte économique a amené les ménages à privilégier l’épargne de précaution et notamment le Livret A dont le taux a été et sera à nouveau réévalué », analyse de son côté le Cercle de l’Epargne, qui précise que juin est un mois traditionnellement « moyen ».

Les cotisations en assurance vie se sont établies en juin à 11,9 milliards d’euros, en baisse de 1,4 milliard d’euros sur un an. La part des cotisations en UC s’est établit à 42 % sur le mois. Les prestations sont également en baisse sur le mois par rapport à l’année dernière, à 11,3 milliards d’euros (−0,7 milliard d’euros par rapport à juin 2021).

Niveau de cotisations au premier semestre inédit depuis 2010

Les Français sont loin d’avoir boudé ce placement cette année durant les six premiers mois de l’année. Au 1er semestre 2022, la collecte nette s’est établie à 12,1 milliards d’euros, soit 1,8 milliard d’euros de plus que celle du premier semestre 2021, dopée par les UC. Elle s’élève à 20,9 milliards d’euros en UC et demeure négative en euros (−8,8 milliards d’euros). Quant aux cotisations, elles atteignent au premier semestre un « niveau sans précédent depuis 2010 », selon France Assureurs, à 76,4 milliards d’euros (+0,7 milliard d’euros par rapport au 1er semestre 2021).

Dans le détail, les cotisations en UC se sont élevées à 1,5 milliards d’euros (+8 %), tandis que les cotisations en euros se sont établies à 44,9 milliards d’euros (−3 %). La part des cotisations en UC s’établit dans l’ensemble à 41 % sur le 1er semestre, contre 39 % pour l’ensemble de l’année 2021. L’encours des contrats d’assurance vie s’établit par ailleurs à 1.821 milliards d’euros à fin juin.

L’Eurocroissance en forme

Autre tendance notable, le bond des supports Eurocroissance. Au premier semestre 2022, la collecte nette de ces contrats s’élève à 736 millions d’euros. Soit trois fois plus qu’au 1er semestre de l’année 2021 (254 millions d’euros). Fin juin 2022, l’encours des fonds Eurocroissance est de 5,4 milliards d’euros (+44 % sur un an) pour 351.000 contrats en cours (+19 % sur un an).

Enfin, depuis le début de l’année quelque 216.000 contrats d’assurance vie ont été transférés dans le cadre de la loi Pacte, hors transferts des contrats d’assurance retraite vers un PER. Seuls 159 000 l’avaient été au second semestre 2021. Le montant transféré a atteint 8,1 milliards d’euros, après 6 milliards d’euros au second semestre 2021.