Se connecter S’abonner

Assurance vie : des fonds en euros dont le rendement ne chute pas… pour le moment ?

Les taux servis en 2020 ont d’ores et déjà été dévoilés par plusieurs compagnies. Si une baisse est bien observée, elle reste mesurée. Il convient néanmoins d’attendre l’ensemble des taux pour juger.

allocation adulte handicapée
Crédit : iStockPhoto

Les Assurances du Crédit mutuel (ACM) ont dégainé en premier, fin décembre en annonçant des taux stables, compris entre 1% et 1,65% sous conditions d’investissement en unités de comptes (UC). Un signal fort qui n’a, hélas pour les épargnants, pas été suivi par l’ensemble des assureurs. La Carac a baissé ses fonds de 40 centimes (pour ses contrats monosupports) et même 50 centimes (pour son multisupports Profileo), quand Sécurité Target Euro de Primonial et Oradéa Vie, fonds euros tourné vers les marchés financiers, a servi 0%. Il n’en reste pas moins que globalement, la tendance reste mesurée. Notamment du côté des mutuelles : la GMF a vu ses taux reculer de 0,25 point, la MAIF de 0,20 point et la MACSF de 15 centimes. De là à dire que la chute des taux a été évitée en 2020, il n’y a qu’un pas. Qu’il est évidemment trop tôt à franchir.

« Il y a très peu de taux communiqués à ce jour. On attend notamment les poids lourds : Predica, AXA, Allianz, Sogecap, Cardiff, Generali, ou encore Spirica, Suravenir, SwissLife, etc. », explique Cyrille Chartier-Kastler, fondateur du site dédié à l’assurance vie et aux placements Good Value for Money. Pour le moment, seule une dizaine de compagnies ont publié les rendements de leurs supports en euros. Soit 70 contrats environ, une fraction seulement des quelques 800 qui sont audités par le cabinet.

Des publications qui tardent

Qu’est-ce qui explique ce relatif retard comparé aux autres années ? « A cause de la crise, les services sont en télétravail, ce qui complique tout. Mais le secteur doit aussi se poser des questions sur la manière de communiquer des taux toujours plus bas », estime l’expert.

Et pourtant. Même avec des taux proches de 1%, voire 1,10%, comme anticipé, l’épargne des Français n’est pas tant entamée que cela. En effet, avec des prix à la consommation dont l’évolution est proche de zéro, « le rendement net d’inflation de l’assurance vie a fortement augmenté en 2020 », souligne le fondateur de Good Value for Money. Contrairement à des années comme 2019 et 2018, avec une inflation de 1,1% et 1,8%, et des taux servis de 1,46% et 1,8% bruts de prélèvements sociaux. On peut y voir une certaines résilience du fonds euros, donc. À mettre en perspective avec ce qui s’annonce sur les unités de compte. En effet, corrélativement à la performance des marchés, « le rendement global des UC devrait être négatif », anticipe Cyrille Chartier-Kastler.

Quoi qu’il en soit, les choses bouger dès la semaine prochaine, date qui coïncide avec les rendez-vous fixés par deux des principales associations d’épargnants : le Gaipare et l’Afer, qui feront leurs annonces respectivement lundi 18 et mercredi 20 janvier.