Se connecter S’abonner

« Le fonds Croissance, une opportunité pour concilier sécurité et rendement »

Par Stellane Cohen, présidente d’Altaprofits

Stellane Cohen – Copyright : Hervé Thouroude

A la croisée des fonds en euros et des supports en unités de compte, le fonds Croissance apporte une garantie partielle du capital à l’échéance et, grâce à une diversification de l’investissement, un niveau de performance potentiellement supérieur aux fonds en euros « classiques ».  

Où aller chercher un rendement attractif ? Cette question, vous vous l’êtes peut-être posée en consultant le relevé de situation annuel de votre contrat d’assurance vie. Les rendements des fonds en euros s’étiolent d’année en année, sans perspective d’amélioration. Les unités de compte offrent de belles perspectives, mais en contrepartie d’une prise de risque que chacun n’est pas prête à assumer. 

Toutefois, l’assurance vie ne se résume pas à cette dualité. Il existe une troisième voie en mesure de répondre à un objectif de rendement pour valoriser votre capital dans le temps sans pour autant vous exposer trop au risque : le fonds croissance de nouvelle génération, conforme à la Loi Pacte de 2019.  

Un couple rendement/risque équilibré 

Quelles sont ses particularités ? Ce fonds est géré par un assureur, comme le sont les fonds en euros, qui applique une stratégie de gestion de long terme à forte dominante obligataires. Voilà pour le volet sécurité. En complément, le gérant va chercher à saisir des opportunités et, en fonction des marchés, diversifier son portefeuille avec des actions, de l’immobilier, des titres de Private Equity. Ceci, dans l’objectif de générer de la performance.  

Cette gestion dynamique a pour objectif de surperformer le fonds en euros traditionnel, avec des rendements attendus compris entre 2 % et 4 %. La promesse a été tenue en 2021, les fonds Croissance du marché ont présenté des performances supérieures à 3 %, nettes de frais de gestion. Sur la même période, les fonds en euros ont offert un rendement moyen de 1,30 %, selon France Assureurs. Précisons toutefois que, comme pour tous placements, les performances du passé ne préjugent pas celles du futur. Néanmoins, le fonds Croissance bénéficie d’un mécanisme de provisionnement pour lisser la performance dans le temps en cas de forte volatilité des marchés, celui-ci peut également constituer une source de performance complémentaire. 

Une épargne qui reste disponible

Pour que le gérant bénéficie de la latitude dans sa stratégie de gestion lui permettant de chercher du rendement, il a besoin de disposer d’un horizon de temps. Pour cela, le fonds croissance s’accompagne d’une garantie en capital partielle à hauteur de 80 % au terme d’un engagement d’au moins 8 ans et pouvant aller jusqu’à 30 ans. Il ne faut pas y voir une contrainte, puisque ce n’est pas l’assureur qui impose la durée d’engagement, mais bien vous qui la choisissez en fonction de votre profil et de votre projet d’investissement.  

De plus, vous bénéficiez toujours de la souplesse de l’assurance vie, la liquidité de votre épargne reste permanente. Vous pouvez donc procéder à un rachat partiel ou demander une avance selon vos besoins. Toutefois vous êtes exposé aux variations du marché en cas de sortie avant le terme, la valeur de votre épargne peut donc varier à la hausse comme à la baisse.

Comme de plus en plus d’épargnants, vous souhaitez orienter vos placements vers la finance responsable ou encore soutenir l’économie réelle ? Le fonds Croissance répond à ces attentes. Dans le cadre de la loi Pacte, les assureurs se sont engagés à participer au financement de l’économie locale en soutenant les petites et moyennes entreprises. Leur stratégie financière s’appuie aussi sur des critères extra-financiers, qui prennent en compte les impacts sociaux et environnementaux des activités (aussi appelés ESG). 

Grace à ses nombreux atouts, ce fonds assurantiel offre une réponse pertinente dans le cadre d’une recherche de rendements et de diversification. Ajoutons encore un élément en sa faveur : son accessibilité, puisqu’il est possible de souscrire totalement en ligne au sein d’un contrat d’assurance vie.