Se connecter S’abonner

« Assurance vie : purgez vos plus-values avant la fin de l’année »

Vous avez bénéficié de la forte hausse des marchés financiers ? C’est peut-être le bon moment de purger la plus-value de votre contrat d’assurance vie de plus de huit ans. Marche à suivre, par Gilles Belloir, directeur général du courtier en ligne Placement-direct.fr

Gilles Belloir, directeur général de Placement-Direct.fr

Lorsque vous effectuez un retrait d’un contrat d’assurance vie de plus de huit ans, vous bénéficiez d’un abattement annuel sur les gains de 4 600 € (9 200 € pour un couple). En veillant à ne pas dépasser cet abattement et en replaçant aussitôt les fonds retirés, vous transformez les gains de votre contrat, potentiellement fiscalisés, en versements qui ne seront pas taxés lors d’un futur retrait important (par exemple pour l’achat d’un bien immobilier).

Cette opération vous permet alors d’économiser jusqu’à 690 € (voire 1 178 €) d’impôts par an. Ce chiffre correspond au taux du prélèvement forfaitaire (7,5%, voire 12,8%) qui s’applique sur un contrat de plus de huit ans, multiplié par le montant de l’abattement (4 600 €, ou 9 200 €) dont vous pouvez bénéficier.

Etape 1 : choisir le contrat dans lequel puiser

Quitte à purger les plus-values de vos contrats d’assurances vie, autant en profiter pour réorganiser un peu vos placements. Vous avez intérêt à puiser en priorité dans vos contrats de plus de huit ans les moins compétitifs en vue de mieux replacer ensuite votre épargne.

Il peut s’agir de contrats dont les fonds en euros sont les moins rentables, qui disposent d’une sélection restreinte de supports d’investissement et dont les frais sont importants.

Etape 2 : calculer le montant du retrait optimal

Votre contrat d’assurance vie est composé de versements mais aussi de gains (s’il est en plus-value). Tout retrait reprendra exactement cette répartition. En retenant par exemple 75% de versements et 25% de gains sur votre contrat, un retrait de 1 000 euros sera alors composé de 750 euros de versements et de 250 euros de gains.

Pour optimiser le montant retiré de votre contrat, vous devez toutefois faire en sorte que les gains compris dans le retrait ne dépassent pas l’abattement dont vous bénéficiez : 4 600 euros (9 200 euros pour un couple). Pour calculer le montant maximum à retirer, divisez cet abattement par la part de gains de votre contrat. Cela représente dans notre exemple un montant de 18 400 € (4 600 € / 25%), ou de 36 800 € pour un couple.

Etape 3 : replacer l’argent sur un contrat sans frais d’entrée

Purger régulièrement les plus-values de votre contrat d’assurance vie de plus de huit ans est une bonne initiative pour être moins taxé. Mais attention à ce que cela n’entraîne pas des coûts supplémentaires pour votre épargne !

Pour cela, privilégiez un reversement sur un contrat d’assurance vie n’appliquant aucun frais sur les versements. Il serait en effet dommage que l’économie fiscale réalisée soit annihilée par un surplus de frais.