Se connecter S’abonner

Baisse du taux du livret A: où placer votre argent ?

S'il n'existe pas de placement équivalent à celui du livret A, voici un tour d'horizon non exhaustif des possibilités qui s'offrent à vous.

Avec un taux d’épargne de 14%, les Français sont ceux qui épargnent le plus dans le monde. Généralement, ils privilégient les placements sûrs, d’où la cote du livret A dont le taux d’intérêt passera de 0,75% à 0,50% le 1er février 2020. Il a aussi l’avantage d’être défiscalisé et de ne souffrir d’aucune restriction en matière de retrait, ce qui en fait une tirelire de choix, en cas de dépense imprévue. En fonction de vos moyens et de votre goût du risque, voici quelques possibilités pour épargner.

Pour ceux qui disposent d’un peu de temps devant eux, le plan d’épargne logement (PEL) pourrait profiter de la baisse du taux du Livret A. Son taux est de 0,7% après imposition, comme le rappelle Ouest France, il faut patienter quatre ans avant de pouvoir retirer l’argent que l’on a placé. Ceux qui ont déjà un PEL pourraient même bénéficier de taux d’intérêt plus attractifs puisque celui en cours au moment de la souscription vaut jusqu’à la fin du plan. Et il y a quelques années, il était de 3% hors impôts.

Pourquoi pas un plan épargne retraite ?

Créé cet automne, le plan épargne retraite (PER) a fusionné les différents produits d’épargne retraite (Madelin, Perp, Perco, article 83). Son rendement varie (entre 1 et 5%) selon la durée de l’épargne et le montant des sommes versées. Non seulement il est possible de débloquer son épargne avant la retraite, mais, en plus, les sommes versées sont déductibles des revenus imposables dans la limite d’un plafond de 32 419 €.

A LIRE >> Nouveau plan épargne retraite (PER): tout ce qu’il faut savoir avant de souscrire

Le taux de rémunération du livret d’épargne populaire (LEP) baissera de 1,25 à 1% le 1er février. Destiné aux personnes dont les revenus ne dépassent pas 19 977 euros par an, son ouverture fait l’objet d’une simplification puisqu’il n’est plus nécessaire de présenter sa feuille d’impôt à son conseiller bancaire.

Cinq a huit ans pour diversifier vos investissements

L’assurance vie est plus imposée. En 2019, elle a rapporté en moyenne 1,6% net de frais de gestion, mais ce taux pourrait passer à 1,3-1,4 % en 2020, rapporte Le Point. Ce type de contrat est plus avantageux pour ceux qui en ont souscrit un il y a plus de huit ans. Dans ce cas, une fois les prélèvements sociaux ôtés, le taux passe à 1,1% contre 0,7% pour un contrat plus récent.

La Bourse est une autre possibilité. Seul souci, rien n’est garanti. En 2019, par exemple, le CAC 40 a progressé de 27%, contre 0% l’année précédente. Et puis, le risque de perte est réel, à moins là encore de disposer de temps pour diversifier vos investissements. Pour cela, il faut compter entre cinq et huit ans.