Se connecter S’abonner

Banques mutualistes : le versement des dividendes aux sociétaires ne se fera pas avant le 30 septembre

La crise sanitaire a provoqué des retards sur le paiement des intérêts des parts sociales dans le secteur des banques mutualistes. Les Banques populaires et le Crédit mutuel verseront les dividendes le 30 septembre, sous la forme de nouvelles parts.

Une recommandation de la Banque Centrale Européenne (BCE) le 27 mars dernier a contraint les banques mutualistes à reporter le versement des dividendes à leurs sociétaires en 2020. En effet, en raison de la crise liée à la pandémie de coronavirus, l’organe central européen a même précisé, selon Capital, qu’« au moins jusqu’au 1er octobre 2020, aucun dividende ne soit versé et aucun engagement irrévocable de verser les dividendes ne soit pris par les établissements de crédit pour les exercices 2019 et 2020 ». Cependant, les établissements bancaires mutualistes ont appliqué cette recommandation de manière différente.

Le Crédit agricole, par exemple, a déjà versé les intérêts des parts des sociétaires, en raison du statut différent de chaque caisse locale, qui « ne sont pas des établissements de crédit », explique la Fédération nationale du Crédit agricole à Capital. « Tous les sociétaires ont donc pu recevoir le versement en 2020 des intérêts aux parts liés à l’exercice 2019 », précise encore la banque mutualiste. Toutefois, selon le magazine, certains sociétaires ont perçu les montants sous forme d’attributions de parts nouvelles, au lieu de toucher de l’argent.

> Bourse : l’année 2020, une des pires en matière de dividendes (s’ouvre dans un nouvel onglet) »>A LIRE >> Bourse : l’année 2020, une des pires en matière de dividendes

Aucun moyen de toucher les dividendes en numéraire

Du côté de la Banque populaire, de la Caisse d’épargne (BPCE) ou du Crédit mutuel, les versements sont prévus le 30 septembre, malgré de nouvelles recommandations de la BCE fin juillet. La Banque centrale a en effet demandé de prolonger le délai de versement des dividendes « jusqu’au 1er janvier 2021 ». Cependant, le Crédit mutuel et BPCE les verseront sous la forme de nouvelles parts et il n’y aura aucun autre moyen de toucher ses dividendes en cash avant le début de l’année prochaine, précise encore Capital.