Se connecter S’abonner

Livret A / LDDS : vers un retour à la normale de la collecte ?

La collecte sur les livrets A et LDDS a progressé de 1,28 milliard d’euros au mois de septembre selon la Caisse des dépôts. L’an dernier, elle affichait 1,02 milliard.

Les Français cesseraient-ils de ne jurer que par l’épargne sécurisée ? C’est en tout cas ce que laissent penser les chiffres du mois de septembre publiés par la Caisse des Dépôts : la collecte sur le livret A et LDDS a augmenté de 1,28 milliard d’euros (dont 1,26 milliard pour le seul Livret A) contre 1,02 milliard l’an dernier à la même période (soit 26% de hausse tout de même). C’est moins qu’au mois d’août, 2,25 milliards d’euros collectés, mais traditionnellement le mois de la rentrée est plus faible. Cependant, les Français n’ont jamais autant déposé d’argent ces neuf derniers mois sur le livret A, avec 25,76 milliards d’euros.

En tout, avec le LDDS, la collecte s’élève à 32,74 milliards d’euros. C’est un record. Fin septembre, 443,7 milliards d’euros étaient placés sur les deux livrets ce qui représente une hausse de 8% environ sur une année. Avec la mise en place du couvre-feu dans plusieurs grandes villes, des questions demeurent autour de l’épargne des Français dans les semaines à venir, puisqu’ils sont contraints de réduire leurs dépenses.

Record de 50 milliards en 2012

Le record de collecte date de 2012 : 50 milliards d’euros avaient été placés sur les livrets d’épargne réglementés. « Avec les nouvelles mesures prises pour limiter la diffusion du virus (couvre-feu, fermeture des bars, restrictions sur les évènements sportifs, culturels, etc.), les dépenses de consommation devraient ressortir en baisse à compter du mois d’octobre. Cette situation associée à un haut niveau d’anxiété au sein de la population devrait se traduire par le maintien d’un fort volant d’épargne de précaution. La cassette covid-19 devrait donc continuer à se remplir », indique Philippe Crevel, président du cercle de l’épargne.