Se connecter S’abonner

Il n’y a pas que les Français qui épargnent !

Les Américains ont épargné massivement en 2020 : ils représentent près de la moitié des 2.900 milliards de dollars mis de côté l’an dernier par les ménages des plus grandes économies mondiales.

Bercy envisage d'alléger temporairement la fiscalité sur les petites donations entre générations.

La crise sanitaire a poussé les ménages français à mettre de l’argent de côté. Le surcroît d’épargne a atteint plus de 213 milliards d’euros en 2020 selon la Banque de France (BdF). Mais il n’y a pas que l’Hexagone qui est concerné : toutes les grandes économies mondiales ont connu un surcroît d’épargne. Selon Bloomberg le 3 mars, il atteint la somme astronomique de 2.900 milliards de dollars, dont la moitié provient des Etats-Unis. Parmi les autres pays qui comptent le plus d’épargnants, il y a la Chine (430 milliards de dollars, soit plus de 357 milliards d’euros), le Japon (300 milliards de dollars, soit près de 250 milliards d’euros), le Royaume-Unis (160 milliards de dollars, soit plus de 132 milliards d’euros) et enfin l’Allemagne (plus de 171 milliards de dollars, soit 142 milliards d’euros), relève Boursier.com. Le classement établit le montant épargné par les Français à plus de 150 milliards de dollars, soit 125 milliards d’euros, en deçà du chiffre de la BdF.

Si le phénomène est observé dans toutes les grandes économies, les enjeux sont très différents selon les pays. Ainsi, les analystes aux Etats-Unis espèrent que la sur-épargne relancera la consommation, qui est le poumon de l’économie américaine, note Boursier.com. Le remboursement des dettes ou les réserves de sécurité sont aussi soulevés, alors que les services de santé y sont particulièrement onéreux. En France, il est question de rediriger la sur-épargne vers l’investissement dans les entreprises. Cette épargne est concentrée par les ménages les plus aisés et les plus âgés.

Inciter aux dons entre générations

Le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance souhaite présenter dans les semaines qui viennent un dispositif pour inciter les Français à investir dans la relance économique et dans les entreprises tricolores. Bercy envisage aussi de faciliter les transferts ou les dons entre générations.