Se connecter S’abonner

Placements financiers : les frais baissent de façon modérée en 2020

L’année 2020 a été marquée par une nouvelle baisse « modérée » des frais de placements financiers, selon l’Autorité des marchés financiers (AMF).
revalorisation
iStock

Effectuer des placements financiers coûte de moins en moins cher. Les frais d’investissement sont à la baisse depuis plusieurs années, et selon les chiffres de l’Autorité des marchés financiers (AMF), publiés par son Observatoire de l’épargne au mois de mars, l’année 2020 n’a pas fait exception. Que ce soit pour les investissements directs en actions ou pour les placements collectifs, les frais diminuent, mais de façon « modérée », note l’AMF.

-40% pour les ordres d’actions de petits montants

Pour les Plans d’épargne en actions, les services de courtage par les banques coûtent moins cher. Pour les ordres de petits montants, la baisse est de 40%. Pour les ordres passés depuis un compte-titres, le coût moyen reste stable. En revanche, les droits de garde augmentent entre 2019 et 2020. Par exemple, sur un compte-titres, pour un portefeuille de 10 000 euros, répartis sur 10 lignes, les droits de garde reviennent à 0,73% de l’investissement contre 0,67% l’année précédente.

L’AMF précise également que les courtiers en ligne restent moins chers que ceux des banques traditionnelles. Leurs tarifs sont deux à trois fois moins élevés. En moyenne, pour vendre ou acheter 5 000 euros d’actions, les frais sont à 10,2 euros, ou 0,20% du montant. Selon l’intermédiaire choisi, le service peut coûter entre 0,09% et 0,33% du montant du placement.

Un rajeunissement des investisseurs

Sur le profil des investisseurs, l’AMF constate un rajeunissement. Alors qu’en 2018 et 2019, l’âge médian des personnes qui acquéraient au moins une action pour la première fois était de 58 ans, cette moyenne s’établit à 46 ans en 2020. L’année dernière, 47% des nouveaux investisseurs avaient moins de 45 ans.

« Dans le domaine des placements collectifs, les frais courants baissent depuis plusieurs années, notamment pour les fonds diversifiés et les fonds d’actions », précise l’AMF. Pour l’ensemble des organismes de placement collectif français ouverts au public, les frais correspondent à 1,26% contre 1,35% en 2018. En 2019, les fonds d’épargne salariale diversifiés demeuraient plus intéressants que ceux ouverts au public, avec des frais de 1,31% pour les premiers, contre 1,53% pour les deuxièmes.