Se connecter S’abonner

La fortune des ménages atteint un pic

Dans les pays disposant de mesures de soutien, la richesse mondiale s’est accrue en 2020 malgré la pandémie. La richesse des ménages a progressé de 7,4%.

richesse
Crédit: istock.

La richesse des ménages n’a pas flanché malgré la crise. D’après le dernier rapport du Credit Suisse Research Institute, elle a même progressé de 7,4% l’an passé au niveau mondial pour atteindre 418 300 milliards de dollars en cumulé. La pandémie a finalement seulement détruit de la richesse au premier trimestre 2020 (-4.4%). Mais la situation s’est rapidement redressée. « Les mesures prises par les États et les banques centrales ont permis de préserver et même d’augmenter, avec la hausse du prix des actifs, la richesse mondiale », a précisé Nanette Hechler-Fayd’herbe, CIO International Wealth Management & responsable mondiale de la recherche économique de Credit Suisse lors d’une conférence de presse. Principal moteur de la richesse des ménages en 2020 : le soutien des banques centrales sur les taux qui ont eu pour effet de revaloriser le prix des actifs financiers et immobiliers.

Des ménages français plus riches

A tel point que la fortune par adulte a atteint un pic historique, à 79 952 dollars. « La création de richesse a finalement été complètement déconnectée des difficultés liées au Covid 19 », a précisé Anthony Shorrocks, économiste et auteur du rapport de Credit Suisse. Cette moyenne cache toutefois d’importantes disparités entre les pays. La richesse mondiale a davantage progressé aux États-Unis et en Europe. En France, la richesse s’élève en moyenne a un peu moins de 300 000 euros (médiane à 133 559). L’Hexagone compte même davantage de millionnaires (un peu plus de 2 millions de personnes). En revanche, la richesse des ménages a décliné dans certains pays notamment en Inde ou en Amérique Latine.  

Un accroissement des inégalités

La richesse reste toutefois très concentrée. Elle se retrouve à 85% chez les plus fortunées, c’est-à-dire ceux détenant plus de 100 000 euros de patrimoine. Ils représentent pourtant moins de 12% de la population mondiale. Le nombre de millionnaires progresse. Il y en a eu 5,2 millions supplémentaires en 2020 portant leur nombre à 56 millions à travers le monde. Les inégalités se sont même creusées. Les femmes, les minorités et les jeunes ont davantage souffert de la situation, notamment dans les pays où les États ne sont pas intervenues pour soutenir leur économie (Amérique latine, Inde…). En revanche, les hommes, la cinquantaine, s’en sont souvent mieux sorti. Ce sont généralement eux qui détiennent le plus d’actions dans leur portefeuille. Or l’année boursière a été faste. De même, les propriétaires de biens immobiliers ont eux aussi vu leur patrimoine se renchérir.

84 millions de millionnaires en 2025

La richesse mondiale devrait encore s’accélérer d’ici à cinq ans et atteindre 583 000 milliards de dollars (hors inflation). Selon les prévisions de Credit Suisse, le nombre de personnes fortunées devraient fortement augmenter. La banque table sur 84 millions de millionnaires et 344 000 ultra riches (plus de 30 millions) à travers le monde en 2025. Une progression qui s’expliquerait par le rattrapage de certains pays émergents. On devrait assister à une montée en puissance du nombre de personnes fortunées en Asie notamment en Chine.