Se connecter S’abonner

Dividendes : 2021 s’annonce historique !

Si les 1.200 plus grandes entreprises cotées ont souffert de la crise sanitaire, elles se remettent plus rapidement qu’espéré, au point que 2021 s’annonce comme un millésime historique en matière de dividendes.

Actions - Dividendes CAC 40 Bourse
Crédits: iStock

Le troisième trimestre a été particulièrement bon pour les 1.200 plus grandes entreprises cotées et tout particulièrement pour les sociétés minières. Mais, d’une manière générale, une étude publiée par le gestionnaire d’actifs Janus Henderson prévoit une année exceptionnelle en matière de versement de dividendes. Le document souligne la rapidité avec laquelle les entreprises se sont remises de la crise sanitaire. Pour preuve : les paiements ont augmenté de 22% en glissement annuel (sur une base sous-jacente), du jamais-vu. Si bien que le niveau record de 403,5 milliards de dollars pour le trimestre a été atteint.

Au niveau mondial, pas moins de 90% des entreprises ont maintenu ou majoré leurs dividendes au troisième trimestre. Selon l’étude, ce résultat fait partie des meilleurs enregistrés depuis la création de l’indice. Pénalisante pour le budget des familles et certaines entreprises, la flambée des prix des matières premières a généré des bénéfices record pour de nombreuses sociétés minières. D’ailleurs, plus des deux tiers de la croissance des versements mondiaux enregistrés au troisième trimestre ont été réalisés par celles-ci. Cumulés, ils ont atteint la somme astronomique de 54,1 milliards de dollars de dividendes. Un montant supérieur à celui versé tout au long de l’année 2019.

La France, plus gros payeur d’Europe

La contribution du secteur bancaire est également significative au troisième trimestre. Cela s’explique par la levée des restrictions sur les versements imposées par de nombreuses autorités de réglementation. Les dépréciations de prêts moins importantes que prévu ont aussi participé à ces bons résultats.

Grâce à ces évolutions, la France retrouve sa place de plus gros payeur de dividendes en Europe (hors Royaume-Uni). Fait notable, en 2021, les versements ont presque doublé (5 milliards de dollars, soit 4,37 milliards d’euros) par rapport à 2020. Et malgré la dépendance des profits des sociétés minières aux prix des matières premières sous-jacentes, connus pour leur volatilité, l’étude s’attend à ce que les nouvelles concernant les dividendes restent bonnes au quatrième trimestre 2021.