Se connecter S’abonner

Cryptomonnaies et NFT : une légitimité qui reste à construire auprès des plus de 35 ans

Une étude montre que si les Français ont massivement entendu parler des cryptomonnaies, les NFT restent l’apanage d’un public jeune et initié.

NFT

Pour le moment, la plupart des Français voient les cryptomonnaies et les jetons non fongibles certifiant l’authenticité et le caractère unique d’un actif numérique – les NFT – comme un phénomène de mode spéculatif à la rentabilité incertaine. Seuls quelques initiés et un public plutôt jeune les voient comme de possibles investissements crédibles sur le moyen et le long terme. C’est, en tout cas, ce qu’il ressort d’une étude de l’Ifop réalisée pour le compte du média spécialisé Cointribune.com et publiée mercredi 9 février. Une moyenne qui masque l’intérêt grandissant des 18-24 pour le monde numérique.

Pour preuve, si un Français sur quatre a déjà entendu parler de NFT, ils ne sont que 8% à savoir précisément de quoi il s’agit. Pourtant, 49% des 18 à 24 ans pourraient acheter un objet numérique sous forme de NFT, contre à peine 8% des plus de 65 ans. Les plus jeunes sont également plus ouverts à l’idée d’investir dans les cryptomonnaies. Ainsi, 40% des 18-34 ans qui connaissent les cryptomonnaies ont investi dans ces monnaies numériques ou seraient prêts à le faire, contre 18% des plus de 35 ans. 

Les deux « singes blasés » de Neymar

Selon l’étude, les connaisseurs de cryptomonnaies sont 41% à voir la valeur du marché augmenter et 16% à penser qu’elle baissera. Pour ce qui est des jetons non fongibles, 57% de ceux qui connaissent les NFT pensent que la valeur de ce marché va progresser au cours des trois prochaines années. Mais, pour le moment, seuls 36% des Français estiment que les mondes virtuels prendront l’avantage sur le monde réel dans les prochaines années. 

Si les connaisseurs restent minoritaires, 82% des Français ont déjà entendu parler des cryptomonnaies alors qu’ils n’étaient que 52% en février 2021. Et ils sont 25% à avoir entendu parler de NFT. « Il est intéressant de constater combien les cryptomonnaies ont gagné en notoriété en un an, un phénomène lié notamment aux prises de position de personnalités comme Elon Musk et à la très forte progression du cours Bitcoin en 2021 dont les médias ont abondamment parlé. Même s’ils sont moins connus, car plus récents, les NFT progressent également. D’ailleurs, les recherches NFT sur Google dépassent en ce début d’année 2022 celles consacrées aux cryptomonnaies », explique Guillaume Moret-Bailly, directeur du développement de Cointribune. L’achat par le footballeur Neymar de deux NFT de la série des « singes blasés » pour 1,1 million d’euros ainsi que la tentative d’un chirurgien de vendre, sous forme de NFT, la radiographie d’une victime de l’attentat du Bataclan ne sont sans doute pas étrangers à cette hausse d’intérêt.