Se connecter S’abonner

Placements : Bercy fait la promotion du LEP

Les Français ne sont pas assez informés en matière de livret d’épargne populaire (LEP). Pour remédier à cela, la Direction générale des Finances publiques (DGFIP) a contacté par mail les Français éligibles à ce produit d’épargne.

Epargne solidaire
iStock

Ce n’est ni une tentative d’hameçonnage ni une fausse information. Si vous avez reçu un mail de la Direction générale des Finances publiques (DGFIP) concernant le livret d’épargne populaire (LEP), c’est que vous pouvez en bénéficier. La campagne d’information, repérée par Le Figaro, a été mise en place à la suite d’un constat : les Français méconnaissent ce livret réservé aux plus modestes. De ce fait, celui-ci est peu utilisé alors que son taux d’intérêt est plus élevé que celui du livret A. Depuis le 1er février dernier, son taux est passé de 1 à 2,2% contre 1% pour celui du livret A

Le courriel envoyé aux bénéficiaires potentiels du LEP est intitulé « Avez-vous pensé au Livret d’Epargne Populaire (LEP) ? » précise le quotidien. Il détaille les avantages et les conditions de ce produit d’épargne détenu par 7 millions de Français. Pourtant, ils sont 15 millions à pouvoir en ouvrir un, selon les données dont disposait la Banque de France à la fin de l’année 2020. « Ce produit d’épargne, intégralement garanti par l’Etat, offre des conditions de rémunération attractives et protectrices contre l’inflation », rassure la DGFIP. Elle insiste également sur le fait que sa rémunération est « totalement exonérée d’impôts et de prélèvements sociaux ».

Un seul LEP par contribuable

Si un contribuable ne peut détenir qu’un seul LEP (deux par foyer fiscal), un premier versement de 30 euros minimum doit être réalisé au moment de l’ouverture du compte. Quant au plafond du LEP, il est fixé à 7.700 euros. Si les versements et retraits sont libres et sans frais, le solde du livret doit toujours être créditeur. « Si vous n’avez pas de LEP et que vous êtes intéressé(e), prenez contact avec votre banque », encourage le fisc. Depuis mars 2021, les banques se doivent d’interroger le fisc pour s’assurer de l’éligibilité au LEP de son détenteur ou de celui qui demande l’ouverture d’un tel produit. Auparavant, l’épargnant devait présenter son avis d’imposition. Une fois un LEP ouvert, celui-ci le reste tant que son détenteur remplit les conditions de revenus exigées pour l’ouverture.

Crédit : service-public.fr
Veuillez sélectionner un ou plusieurs éléments dans la liste sur le côté.