Se connecter S’abonner

Le fisc britannique saisit des NFT et met en garde les acheteurs

Cette enquête de l’administration fiscale britannique a mené à l’arrestation de trois personnes, a annoncé l’agence gouvernementale, lundi 14 février.

NFT

L’administration fiscale britannique a saisi trois œuvres d’art sous forme de NFT dans le cadre d’une enquête qui a mené à l’arrestation de trois personnes, a annoncé l’agence gouvernementale, lundi 14 février. Cette première saisie de NFT dans le pays « sert d’avertissement à toute personne qui voudrait utiliser des cryptoactifs pour cacher de l’argent au HMRC », le fisc britannique, affirme dans un communiqué Nick Sharp, directeur adjoint en charge de la criminalité économique.

Cependant, le HMRC n’a pas partagé la valeur estimée de ces NFT, saisis parmi d’autres actifs dans le cadre d’une enquête sur un réseau de fraude à la TVA, qui représente en tout 1,4 million de livres sterling de perte pour le gouvernement britannique.

L’utilisation des NFT s’est envolée en 2021

Les NFT sont des actifs numériques dont l’authenticité et l’unicité est enregistrée grâce à la technologie décentralisée de la blockchain, la même que celle sur laquelle reposent des cryptomonnaies comme le bitcoin. Leur utilisation dans le secteur artistique, mais également dans les jeux vidéo et d’autres secteurs, s’est envolée en 2021.

Selon les données du cabinet Chainalysis, les échanges pour en acquérir représentaient 44,2 milliards de dollars l’année dernière. Dans un rapport sur le sujet, Chainalysis estime que les transactions en NFT venus de portefeuilles liés à des transactions illégales ont augmenté au fil de l’année, pour atteindre 1,4 million de dollars au quatrième trimestre. « Il faut que les places de marchés, les régulateurs et les forces de l’ordre observent très attentivement le secteur », conseillent les analystes du cabinet.